GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: Sissi réélu avec 97% des voix, 41% de participation

    media Les partisans du président Sissi célèbrent sa réélection place Tahrir, au Caire, le 2 avril 2018. MOHAMED EL-SHAHED / AFP

    Sans surprise, le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi a été réélu pour un second mandat avec 97,08% des voix. La participation, seul véritable enjeu de ce scrutin étalé sur trois jours, s'est élevée à 41,5%.

    Les résultats officiels de la présidentielle égyptienne ne font que confirmer ce qui était attendu. Dès jeudi, au lendemain d'un scrutin de trois jours, les estimations annoncées par la presse d'Etat donnaient déjà Abdel Fatah al-Sissi victorieux à plus de 90 %. Le président égyptien a finalement été réélu pour un second mandat avec 97,08 % des voix. Son seul adversaire, le méconnu Moussa Mostafa Moussa, a recueilli 2,92 % des suffrages.

    Unique enjeu de cette élection sans véritable compétition, le taux de participation a été de 41,5 %, a par ailleurs précisé le président de l'Autorité nationale des élections, Lachine Ibrahim, lors d'une conférence de presse. Près de 25 millions d'Egyptiens ont exprimé leur vote dans une élection qualifiée de « mascarade » par certaines figures de l'opposition. Parmi les prétendants à la course présidentielle, certains ont été emprisonnés pour violation de la loi, selon les autorités, d'autres ont renoncé en dénonçant des pressions.

    → (RE)LIRE : Présidentielle en Egypte: une élection sans opposition

    Abdel Fatah al-Sissi bat ainsi de peu son score réalisé en 2014 lors de l'élection qui l'avait porté au pouvoir un an après la destitution par l'armée, dont il était le chef, du président islamiste Mohamed Morsi, à la suite de manifestations massives contre ce dernier. Sissi avait alors recueilli 96,9 % des voix.

    Par la voix du département d'Etat, les Etats-Unis se sont dits « impatients de continuer à travailler avec le président Abdel Fatah al-Sissi ». « Les Etats-Unis sont attachés à leur partenariat fort avec l'Egypte », a souligné la porte-parole de la diplomatie américaine, Heather Nauert. Evoquant les informations faisant état d'« entraves aux libertés d'expression et d'association dans la période précédant les élections », elle a assuré vouloir également « encourager le respect de la protection des droits et libertés fondamentaux ».

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.