GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Janvier
Dimanche 19 Janvier
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 23 Janvier
Vendredi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Automobile: rappel massif de 5,3 millions de voitures Toyota et Honda aux Etats-Unis
    • Le nouveau virus pourrait muter et se propager plus facilement, selon les autorités chinoises
    • Virus: la Chine annonce 9 morts au total et plus de 400 cas (officiel)
    Moyen-Orient

    Syrie: les rebelles vont quitter Douma, leur dernier bastion dans la Ghouta

    media Des personnes attendant d'être évacuées de la Ghouta, à Douma, le 1er avril 2018. REUTERS/Bassam Khabieh

    Les rebelles syriens ont accepté, dimanche 1er avril, selon Moscou, la télévision d'Etat et l'ONG Observatoire syrien des droits de l'homme, d'évacuer la ville de Douma, dernière poche qu'ils tenaient dans la Ghouta orientale à l'est de Damas. Les premiers autobus ont quitté Douma dans la matinée ce lundi, rapportent les agences.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    L'accord, négocié par la Russie, prévoit le retrait de tous les combattants du groupe islamiste Jaïch al-Islam, des membres de leurs familles et des civils qui le souhaitent. Ils seront évacués vers Jarablous et al-Bab, deux villes du nord syrien sous le contrôle de milices pro-turques.

    Des sources russes et syriennes précisent que les rebelles devront remettre aux troupes gouvernementales leurs armes lourdes et moyennes et libérer tous les soldats et partisans du régime détenus dans leurs prisons.

    La police militaire russe se déploiera ensuite dans la ville, qui sera administrée par un conseil local formé sous l'égide de Moscou et avec l'accord de Damas. Toutes les institutions de l'Etat syrien reviendront à Douma mais l'armée restera cantonnée aux entrées de l'ex-fief rebelle.

    Les rebelles et les habitants qui ne veulent pas partir auraient reçu des garanties russes qu'ils ne seraient pas inquiétés. Mais les combattants qui resteront sur place rendront leurs armes légères après la formation du conseil local.

    Un accord préliminaire mis en œuvre ce dimanche a servi de test : 1 150 combattants blessés du groupe salafiste Faylaq al-Rahman et des membres de leurs familles ont été évacués de Douma vers Idleb.

    Les rebelles de Jaïch al-Islam commenceront à partir ce mardi 3 avril 2018. L'opération devrait durer plus d'une semaine, selon des sources proches du gouvernement syrien à Beyrouth.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.