GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Julian Assange inculpé aux Etats-Unis (WikiLeaks)
    • Défense: les Etats-Unis vont réduire de 10% le nombre de leurs soldats en Afrique (porte-parole)
    • Le «génocide» khmer rouge reconnu pour la première fois par le tribunal international
    • Incendie en Californie: le bilan s'alourdit à 63 morts et plus de 600 personnes portées disparues (shérif)
    • Une toile de Hockney vendue 90,3 millions de dollars, record pour un artiste vivant
    Moyen-Orient

    Syrie: l’accord d’évacuation de Douma semble compromis

    media Des bus en provenance de Douma arrivent près de la ville de al-Bab, dans le nord de la Syrie, le 4 avril 2018. Zein Al RIFAI / AFP

    L’accord annoncé par la Russie pour l’évacuation des combattants de Jaych al-Islam et des membres de leurs familles de la ville de Douma, dans la Ghouta orientale de Damas, semble compromis. Des divergences entre les dirigeants du groupe islamistes seraient à l’origine de la confusion qui règne autour des modalités de la mise en œuvre de cet accord. 

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Quarante-huit heures après l’annonce par la Russie d’un accord d’évacuation de Douma, dernier bastion rebelle dans la Ghouta de Damas, Jaych al-Islam n’a publié aucun communiqué.

    Des sources proches de l’opposition et du gouvernement syrien évoquent des divergences au sein du groupe, qui retardent la mise en œuvre de l’accord. Un fort courant à Jaych al-Islam, conduit par son chef Issam Boueidani, refuserait de quitter la ville.

    D’autres dirigeants, regroupés autour de Samir Kaaké, seraient partisans de l’évacuation de Douma, totalement encerclée par l’armée syrienne.

    Des sources de l’opposition syrienne ont affirmé que la Russie, qui joue le rôle de médiateur, a lancé un ultimatum de cinq jours à Jaych al-Islam pour fournir le nombre de combattants et de civils qui souhaitent partir. Passé ce délai, les Russes auraient averti qu’un « autre langage » serait adopté.

    Les vingt bus qui ont quitté Douma mardi n’avaient à leur bord aucun combattant, selon Jaych al-Islam. Seuls des femmes et des enfants ont été évacués vers les villes de Jarablous et d’al-Bab, dans le nord de la Syrie. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a déclaré qu’un nouvel accord a été conclu et que des bus ont quitté la ville, mercredi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.