GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: 14 jihadistes et 8 soldats tués lors d’un assaut contre un camp du Sinaï

    media Des soldats de l'armée égyptienne en position dans le Nord-Sinaï, aux abords d'al-Arich, le 4 mars 2018. REUTERS/Ministry of Defence/Handout

    En Egypte, 14 extrémistes musulmans et 8 officiers et soldats ont trouvé la mort au cours d’une attaque contre un camp militaire dans le centre du Sinaï, samedi 14 avril. L’attaque coïncide avec le renouvellement pour trois mois de l’Etat d’urgence dans cette région ensanglantée depuis plus de 5 ans par des attaques du Groupe Etat Islamique du Sinaï. Une grande opération militaire a été lancée dans la région le 9 février.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti,

    L’attaque a eu lieu peu avant l’aube, ce samedi. Un commando de 14 hommes, dont 4 portant des gilets explosifs, ont tenté de s’infiltrer dans un camp militaire. Repérés par les sentinelles, les attaquants ont cherché à forcer l’entrée pour permettre aux kamikazes de se faire exploser au milieu des troupes.

    C’est ainsi qu’ils ont tué 8 officiers et soldats et en ont blessés 15. Les 14 terroristes ont été tués selon le porte-parole de l’armée. C’est une des rares contre-attaques d’envergure lancée par le Groupe Etat islamique du Sinaï depuis le déclenchement d’une vaste offensive militaire le 9 février.

    Le porte-parole de l’armée a indiqué samedi que 27 terroristes avaient été, par ailleurs, tués dans diverses opérations de l’armée. Le dernier bilan officiel publié un mois auparavant donnait 105 terroristes et 16 militaires tués.

    60 000 militaires et policiers ratissent le Nord-Sinaï à la recherche des éléments du Groupe Etat Islamique se livrant au terrorisme et au trafic de drogue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.