GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Aujourd'hui
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    «Marche du retour» à Gaza: quatre nouveaux morts

    media Les Gazaouis ont à nouveau manifesté le 20 avril 2018 pour demander le droit au retour. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

    Des milliers de Palestiniens ont manifesté vendredi 21 avril encore, au pied de la barrière de séparation entre la bande de Gaza et le territoire israélien. Quatrième vendredi de mobilisation dans le cadre de la Grande marche du retour, un mouvement lancé le 30 mars pour réclamer le droit au retour des réfugiés palestiniens et la fin du blocus imposé à Gaza. La réponse de l'armée israélienne a fait quatre morts et 500 blessés selon des sources médicales palestiniennes. Depuis le début du mouvement, 38 personnes ont été tuées par des tirs israéliens.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

    Les scènes sont devenues un rituel du vendredi depuis le 30 mars dernier. Chaque semaine, des milliers de Palestiniens se rassemblent au pied de la barrière de séparation entre Israël et la bande de Gaza. Et une partie d'entre eux entrent dans la zone tampon, interdite d'accès par l'armée israélienne, pour se rapprocher des grillages. En première ligne, des pneus sont incendiés pour perturber la vision des soldats israéliens, des pierres sont projetées en direction des forces de l'autre côté. Et désormais, quelques cerfs-volants auxquels sont attachés des tissus en feu sont lancés vers le côté israélien de la barrière.

    Ces rassemblements n'ont fait aucune victime dans les rangs de l'armée israélienne. Mais les autorités les qualifient d'« émeutes » et jugent que toute tentative d'atteinte à la barrière de séparation est « un acte de terrorisme ». Pour disperser les manifestants, l'armée fait usage de gaz lacrymogènes, de balles en caoutchouc, mais aussi de balles réelles.

    Et ce vendredi matin, l'aviation israélienne avait largué des prospectus appelant les Palestiniens à ne pas s'approcher de la clôture. Une réponse dont s'est félicité le ministre israélien de la Défense vendredi, estimant qu'elle avait permis de faire baisser le nombre de manifestants palestiniens.

    Deux Palestiniens regardent l'envol d'un cerf-volant dont la queue est enflammée et qui se dirige côté israélien, le 20 avril 2018. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.