GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La justice irakienne décide de rejuger une jihadiste française pour «terrorisme»

    media Des membres de l'armée irakienne arborent le drapeau de l'organisation Etat islamique après avoir fait reculer les jihadistes à Mossoul, en juin 2017. REUTERS/Alkis Konstantinidis/File Photo

    Condamnée en première instance à sept mois de prison pour « entrée illégale » en Irak, la Française Mélina Boughedir va être rejugée pour « terrorisme », selon une décision de la Cour de cassation.

    En réexaminant le dossier, la Cour de cassation en a conclu« qu'il ne s'agissait pas d'une simple entrée illégale sur le territoire irakien car elle savait que son mari allait rejoindre Daech et l'a suivi en connaissance de cause », a précisé une source judiciaire à l’AFP.

    La jeune femme de 27 ans risque, selon la loi irakienne, la peine capitale pour appartenance à une organisation terroriste, même pour les non-combattants. En février, elle avait écopé d'une peine de sept mois de prison et devait initialement être expulsée vers la France.

    Mélina Boughedir a été arrêtée durant l'été 2017 à Mossoul, ancienne « capitale » irakienne de l'organisation Etat islamique dans le nord, avec ses quatre enfants dont trois ont depuis été rapatriés. Son nouveau procès est prévu le 2 mai.

    Une autre jihadiste française, Djamila Boutoutaou, a été condamnée le 17 avril à la prison à perpétuité pour appartenance au groupe Etat islamique par la Cour pénale centrale de Bagdad, devant laquelle elle a plaidé avoir été dupée par son mari.

    Depuis le début de l'année, plus de 280 jihadistes étrangères ont été condamnées à mort où à la prison à vie par les tribunaux de Bagdad, selon une source judiciaire.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.