GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
Aujourd'hui
Mardi 27 Août
Mercredi 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Le gouvernement est enfin là. Le président de la République, chef de l'État, a enfin signé l'ordonnance. Donc aujourd'hui, le gouvernement ayant été constitué, on se mettra bientôt au travail», a déclaré à la presse le Premier ministre Sylvestre Ilunga, lui-même nommé le 20 mai 2019.

    Moyen-Orient

    Législatives au Liban: la diaspora appelée à voter pour la première fois

    media Une électrice de la diaspora libanaise dépose son bulletin dans l'urne au consulat du Liban à Paris, le 29 avril 2018. ALAIN JOCARD / AFP

    Ce dimanche 29 avril est le troisième et dernier jour de vote aux élections législatives pour les Libanais habitant à l'étranger. Il s’agit d’un vote historique puisque c'est la première fois que la diaspora peut participer à un scrutin depuis la création du pays. Quelque 1 200 électeurs étaient appelés à voter dans la mairie du XVème arrondissement de Paris.

    Dans la mairie du XVème arrondissement ce dimanche, les sourires sont historiques. Georges Salem habite en France depuis 40 ans. Heureux, il espère qu'à l'avenir, le vote de la diaspora provoque le changement politique qu'il souhaite voir dans son pays. « C’est formidable parce que maintenant, tous les Libanais dans le monde vont pouvoir voter, et ça, ça pourrait changer un peu la donne », explique-t-il.

    Moins de 9 000 Libanais sur les dizaines de milliers de ressortissants que compte la France s'étaient déplacés. La faute à un dispositif mal pensé selon Joumana Timéri. « Sur les listes électorales, il n’y a que des noms et des photos. C’est pour les gens qui savent lire l’arabe, or nos enfants qui sont nés en France ne sont pas forcément des arabophones, où en tout cas ils ne le lisent pas », détaille-t-elle.

    L'électrice pointe aussi le manque d'informations données à la diaspora avant ces élections et le fait qu'aucun député ne la représente. Nadim Sfer, fonctionnaire à la retraite, tempère. « Au moins, pour une fois on vote librement. Au Liban, ce n’est pas la même chose, ici on est libre de faire ce que l’on veut, il n’y a pas une pression et des partis politiques, chacun vote librement ».

    Le Liban votera quant à lui la semaine prochaine, 3,5 millions d'électeurs sont invités à déposer leur bulletin dans l’urne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.