GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    [Reportage] Les déplacés irakiens menacent de boycotter les législatives

    media L'affiche d'un candidat aux élections législatives dans un camp de déplacés proche de Falloujah. REUTERS/Khalid al-Mousily

    En Irak, près de 300 000 personnes à travers le pays vivent toujours dans des camps, sous des tentes ou dans des habitations préfabriquées. Cette population a fui la menace jihadiste dans la région de Mossoul en 2014 et même si la ville a été libérée il y a près d'une année rien n'est fait pour faciliter le retour de ces milliers de familles. Elles menacent désormais de boycotter les élections législatives de samedi 12 mai.

    Avec nos envoyés spéciaux à Bagdad, Sami Boukhelifa et Richard Riffonneau

    La prière de la mi-journée s'achève à Bagdad. Mahmoud Moussa, père de famille, retrouve le camp de déplacés. Quatre années passées sous la tente, une éternité. Avec sa femme et leurs six enfants, ils sont impatients de retrouver leur village à l'est de Mossoul.

    « On est partis à cause de Daech. Et aujourd'hui nous ne pouvons plus rentrer chez nous, explique-t-il. Dieu merci, notre maison est toujours debout, mais il n'y a plus d'eau et plus d'électricité. Il faut quatre heures pour rejoindre notre village depuis Mossoul. Il n'y a pas de route et il faut emprunter une piste poussiéreuse. S'il pleut, notre village est coupé du monde et plus personne ne peut y acheminer des vivres ».

    Dans ces conditions, Mahmoud Moussa et les siens sont contraints de rester dans leur camp de Bagdad. Pour les élections législatives du 12 mai, les autorités leur ont renouvelé leurs papiers d'identité afin qu'ils puissent voter. « Si je vote, je choisirai un candidat qui ne soit pas corrompu et qui œuvre pour les déplacés. J'ai quelqu'un en tête, c'est un député qui se représente et durant son précèdent mandat il nous a beaucoup aidés ».

    Plusieurs familles qui vivaient ici dans le camp, ont préféré rentrer chez elles après la libération de leur village. Elles ont passé une semaine ou deux dans leur maison et elles sont revenues au camp.

    Ramzi Jassem, directeur d'un camp de déplacé à Bagdad 08/05/2018 - par Sami Boukhelifa Écouter

    En aparté, Mahmoud Moussa se confie, ici c'est un vote pour un service rendu ou pour de l'argent. Mais loin de la capitale à Falloujah, les milliers de familles de déplacés oubliées de tous sont en colère. Elles menacent de boycotter le scrutin si leur situation ne s'améliore pas.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.