GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: les FDS avancent contre l’EI, appuyés par Paris et Washington

    media Des membres des Forces démocratiques syriennes et des soldats américains (g) dans la province de Deir Ezzor, le 1er mai 2018. Delil souleiman / AFP

    En Syrie, les Forces démocratiques syriennes sont à l'offensive dans la province orientale de Deir Ezzor contre le dernier bastion du groupe Etat islamique. La coalition arabo-kurde combat les jihadistes avec l'appui de forces françaises et américaines.

    Le groupe Etat islamique occupe encore une étroite portion du territoire syrien le long de la frontière irakienne. Au début du mois de mai, la coalition arabo-kurde des FDS a lancé une opération dans ce secteur en la qualifiant de « phase finale » de l'offensive contre l'organisation jihadiste.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, les FDS progressent sur le terrain, appuyés par les artilleries françaises et américaines. L'OSDH parle de « combats acharnés » autour de plusieurs localités.

    La France est toujours très discrète sur le déploiement de ses forces spéciales engagées en Syrie depuis plusieurs années. Fin avril, à Washington, le secrétaire américain à la Défense James Mattis a révélé que Paris venait d'acheminer des renforts dans ce secteur. Le nombre de soldats français présents dans cette zone n'est pas connu. Selon Washington, 2 000 soldats américains sont aujourd'hui déployés en Syrie.

    A la fin de l'année dernière, le président français Emmanuel Macron envisageait la fin des opérations contre le groupe Etat islamique pour le mois de février 2018. Assiégés dans leurs derniers réduits, les combattants de l'organisation jihadiste résistent suffisamment pour contredire les prévisions occidentales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.