GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
Aujourd'hui
Lundi 25 Juin
Mardi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: le groupe EI lance deux attaques contre les troupes gouvernementales

    media Des soldats de l'armée syrienne à Deir Ezzor en octobre 2017 (photo d'illustration). STRINGER / AFP

    Moins de 24 heures après avoir évacué la dernière poche qu’ils occupaient à Damas, les jihadistes de l’Etat islamique ont lancé deux attaques surprises contre les troupes du régime syrien et de ses alliés.

    Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

    Tout s’est joué plus exactement dans la Badia, le vaste désert qui s’étend du centre de la Syrie à la frontière irakienne, à l’est. Ce mercredi, des jihadistes ont attaqué des positions des troupes gouvernementales syriennes au nord de la ville de Mayadeen, dans la province orientale de Deir Ezzor. L’information a été confirmée par les médias officiels syriens, qui ne mentionnent pas de bilan.

    Mardi, des centaines de combattant du groupe Etat islamique avaient attaqué et occupé une station de pompage de pétrole appelée T3, située à 14 kilomètres à l’est de la ville antique de Palmyre.

     → A (RE)LIRE : Syrie: le dernier bastion jihadiste autour de Damas est tombé

    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, 26 membres de l’armée syrienne et de ses alliés ont été tués dans cette attaque, qui a commencé par l’explosion d’une voiture piégée, conduite par un kamikaze.

    Des sources syriennes ont confirmé à RFI que les combats ont fait des morts et des blessés dans les rangs des troupes gouvernementales.

    Capacités de nuisance

    Ces attaques montrent que le groupe Etat islamique dispose toujours d’importantes capacités de combat dans des bases éparpillées dans le désert.

    Des armes, du matériel et des vivres y ont été stockés par les jihadistes en prévision d’actions de guérilla, la même tactique est d’ailleurs mise en œuvre actuellement en Irak.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.