GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: le président al-Sissi prête serment pour un deuxième mandat

    media Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a été réélu en mars avec plus de 97% des suffrages. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    Abdel Fattah al-Sissi a prêté serment samedi 2 juin devant le Parlement. Le président égyptien entame ainsi un deuxième mandat de quatre ans à la tête de l'Égypte où la sécurité et l'économie restent deux défis majeurs.

    Au cours d'une session spéciale, retransmise en direct à la télévision d'Etat, la prestation de serment de Abdel Fattah al-Sissi devant les membres du Parlement et du gouvernement, a été saluée par 21 coups de canons.

    Des avions de chasse ont dessiné un drapeau égyptien dans le ciel du Caire et des hélicoptères militaires ont survolé le centre de la capitale au cours de la matinée, au moment où le président égyptien se rendait au siège du Parlement.

    Abdel Fattah al-Sissi, élu une première fois en 2014 après avoir destitué, en tant que chef de l'armée, son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi l'année précédente, a été réélu en mars avec plus de 97% des suffrages exprimés.

    Une voie royale

    Il n'a eu aucune opposition sérieuse à affronter. Son unique adversaire, Moussa Mostafa Moussa, un homme politique méconnu du grand public, était un de ses plus fervents soutiens.

    Sept ans après la révolte de janvier 2011 qui a provoqué la chute du régime de Hosni Moubarak, Abdel Fattah al-Sissi devra s'atteler à deux défis majeurs pour son second mandat, la stabilité sécuritaire et le redressement économique.

    Le président égyptien est régulièrement accusé par les défenseurs des droits de l'homme de violer les libertés publiques et de réprimer les opposants. De nombreux opposants et membres de la société civile ont encore été arrêtés ces derniers mois.

     → A (RE)LIRE : Entre pressions et restrictions, comment faire de la recherche en Egypte?

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.