GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Le constructeur français PSA quitte l'Iran pour respecter l'embargo américain

    media Le groupe automobile française PSA a annoncé sa décision de quitter l'iran ce lundi 4 juin 2018. SÉBASTIEN BOZON / AFP

    Le constructeur automobile français PSA a annoncé ce lundi 4 juin qu'il préparait son retrait d'Iran, son premier marché étranger en volume, pour respecter l'embargo vis-à-vis de Téhéran imposé par Donald Trump et les Etats-Unis après leur retrait de l'accord sur le nucléaire iranien.

    Avec notre correspondant à Téhéran Siavosh Ghazi

    Les responsables iraniens n'ont pas encore réagi à la décision du groupe PSA de se retirer du marché iranien. Mais il s'agit indéniablement d'un grand choc pour Téhéran.

    En effet, après l'accord nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances en 2015, le groupe PSA est revenu en Iran pour reprendre une place de leader dans le marché automobile du pays. Le groupe PSA domine largement le marché iranien avec 450 000 voitures vendues dans le pays l'année dernière, soit un tiers des véhicules construits dans le pays.

    Surtout, cette décision intervient après celle du groupe pétrolier français Total qui a laissé entendre qu'il allait abandonner un important contrat de 5 milliards de dollars signé en 2017.

    La décision de PSA intervient alors que les pays européens tentent d'assurer l'Iran sur leur volonté de sauvegarder l'accord nucléaire après le retrait des Etats-Unis il y a presqu'un mois.

    Ce qui risque de renforcer la position des partisans de la ligne dure au sein du pouvoir iranien qui affirment que Téhéran ne doit pas faire confiance aux Européens.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.