GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juin
Lundi 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Musicien d'origine ougandaise, Geoffrey Oryema est mort à 65 ans, à Lorient. Il vivait depuis plusieurs années à Ploemeur, en Bretagne. Il avait fui l'Ouganda à 23 ans, pour échapper à la dictature d'Amin Dada après l'assassinat de son père, ministre.

    Dernières infos
    • Mondial 2018: la Suisse renverse la Serbie (2-1) et rejoint le Brésil en tête du groupe E
    Moyen-Orient

    Gaza: l'armée israélienne enquête sur la mort d'une secouriste palestinienne

    media Obsèques de Razzan El Najjar à Gaza le 2 juin: la jeune secouriste volontaire a été tuée alors qu'elle apportait de l'aide à des blessés dans les manifestations du vendredi 1er juin à l'est de la ville de Khan Younès. REUTERS/Mohammed Salem

    Razzan El Najjar n'a pas été visée par les soldats israéliens. Ce sont les conclusions d'une enquête préliminaire de l'armée israélienne après la mort de cette jeune secouriste gazaouie vendredi dernier. Le cas de Razzan El Najjar avait relancé les accusations d'usage excessif de la force de la part de l'armée israélienne face aux manifestations dans la bande de Gaza.

    de notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Dans la bande de Gaza, le nom et le visage de Razzan El Najjar sont désormais connus de tous. La jeune secouriste volontaire a été tuée alors qu'elle apportait de l'aide à des blessés dans les manifestations de vendredi, à l'est de la ville de Khan Younès. Touchée par une balle à la poitrine alors qu'elle portait une blouse blanche médicale, elle est devenue pour les Gazaouis un symbôle de ce qu'ils voient comme la répression israélienne de la «Grande marche du retour», un mouvement de protestation qualifié d'«émeutes» par Israël.

    Ses obsèques samedi ont rassemblé des milliers de personnes. Et sa mort a fait réagir le représentant de l'ONU pour le processus de paix. «Le personnel médical n'est pas une cible» a écrit Nikolay Mladenov sur Twitter. Le diplomate a appelé Israël «à calibrer son usage de la force» et demandé au Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza, «d'éviter les incidents» près de la barrière de séparation.

    L'armée israélienne a mené une enquête sur les circonstances de la mort de Razzan El Najjar. Et elle affirme que ses premières conclusions indiquent qu'un «petit nombre de balles» a été tiré lors de cet incident et qu'aucun tir ne visait «délibérément» la secouriste. Mais l'armée affirme qu'elle va poursuivre ses investigations. Et que les conclusions finales seront remises à l'avocat général militaire qui décidera de la suite à donner.

    Gaza: la consternation des collègues de la jeune secouriste palestinienne Razzan El Najjar tuée par balles lors de la manifestation du vendredi 1er juin de la «Grande marche du retour». REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.