GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Côte d'Ivoire: au moins dix morts à Abidjan suite à de fortes pluies
    • Conflit social à la SNCF: l'Unsa «ne continuera pas la grève en juillet» (syndicat à l'AFP)
    • Yémen: les forces progouvernementales pénètrent dans l'aéroport de Hodeida (Emirats)
    • Marine Le Pen (RN) doit rembourser 300 000 euros au Parlement européen, confirme la justice de l'UE
    • Economie: «La plupart» des entreprises françaises «ne pourra pas» rester en Iran (Le Maire)
    Moyen-Orient

    L’Allemagne lance un mandat d’arrêt contre un dignitaire du régime syrien

    media Portrait géant du président Bachar el-Assad dans le quartier de Ramouseh à Alep, le 8 décembre 2016. REUTERS/Omar Sanadiki

    La justice allemande a lancé ce vendredi 8 juin un mandat d'arrêt international contre l’un des dignitaires du régime syrien, indique l'hebdomadaire der Spiegel. Selon le magazine, il s'agit de la première tentative au monde visant à incriminer un proche de Bachar el-Assad. Jamil Hassan serait notamment un des conseillers du dirigeant.

    Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

    Agé de 64 ans, Jamil Hassan est un « gros poisson ». Chef des redoutables services de renseignements de l'armée de l'air syrienne, il serait un proche conseiller de Bachar el-Assad. La justice allemande l'accuse, selon le Spiegel, d'avoir autorisé ses services à frapper, violer, torturer, assassiner des centaines de personnes, au moins entre 2011 et 2013.

    L'enquête de la justice allemande s'appuie sur une série de clichés fournis par un photographe militaire syrien chargé de prendre en photo les cadavres des prisonniers. Ce témoin a pris la fuite en 2013 avec des milliers de clichés qu'il a ensuite remis à la justice allemande.

    L'Allemagne est l'un des rares pays au monde à appliquer le principe de la compétence universelle, qui permet à un pays de poursuivre les auteurs de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, quel que soit l'endroit où ils ont été commis. La justice allemande a notamment poursuivi plusieurs responsables rwandais coupables du génocide de 1994.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.