GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Soudan du Sud: rencontre Kiir-Machar mercredi 20 juin à Addis Abeba (gouvernement éthiopien)
    • Xi Jinping appelle Kim Jong-un à «concrétiser» les avancées du sommet avec Trump (télévision d'Etat)
    • Côte d'Ivoire: au moins dix morts à Abidjan suite à de fortes pluies
    • Conflit social à la SNCF: l'Unsa «ne continuera pas la grève en juillet» (syndicat à l'AFP)
    • Yémen: les forces progouvernementales pénètrent dans l'aéroport de Hodeida (Emirats)
    • Marine Le Pen (RN) doit rembourser 300 000 euros au Parlement européen, confirme la justice de l'UE
    Moyen-Orient

    L’EI passe à l’offensive en Syrie avant de perdre ses positions

    media Des forces progouvernementales patrouillent dans la ville de Boukamal, ici le 20 novembre 2017, après la reprise complète de la ville par Damas. Ce vendredi 8 juin, l'EI a regagné une partie de la ville puis s'est retiré. STRINGER / AFP

    Pour la première fois depuis sa défaite face à l’armée syrienne et ses alliés fin 2017, le groupe Etat islamique est passé à l’offensive dans l’est et le sud de la Syrie ce vendredi 8 juin. Après avoir occupé le terrain pendant quelques heures, les jihadistes ont dû reculer face aux contre-offensives des troupes gouvernementales.

    Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

    Les jihadistes ont traversé l’Euphrate à bord de canots et de barques pour attaquer, vendredi 8 juin, la ville de Boukamal, à la frontière syro-irakienne, dans l’est de la Syrie. Avançant à la faveur de l’effet de surprise et d’une vague de kamikazes, ils ont réussi à occuper une partie des quartiers périphériques de cette ville qui comptait 70 000 habitants avant la guerre. La garnison s’est repliée sur des positions défensives en attendant les renforts.

    Une violente contre-offensive, appuyée par l’aviation russe et syrienne, a ensuite été lancée. Les assaillants ont dû reculer devant la puissance de feu et céder le terrain occupé quelques heures auparavant.

    Même scénario au nord-est de la province méridionale de Soueida. Après une percée initiale, les jihadistes ont été chassés par les troupes gouvernementales qui ont reçu des renforts de la province voisine de Deraa. Selon des sources syriennes, les assaillants seraient les rescapés du camp de Yarmouk à Damas, évacués vers le désert le 22 mai dernier.

    Ces incidents, ainsi que trois autres attaques survenues depuis la mi-mai, montrent que le groupe Etat islamique reprend une posture offensive, après avoir réorganisé ses rangs et activé ses cellules dormantes. Ses cibles privilégiées semblent être l’armée syrienne et ses alliés : les troupes progouvernementales auraient perdu 190 hommes, dont quatre militaires russes, en moins d’un mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.