GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le président français Emmanuel Macron indique vouloir une relance de l'Europe pour éviter un «chaos» mondial
    • «Gilets jaunes»: le Premier ministre, Edouard Philippe, sera au 20h de France 2 dimanche soir (Matignon)
    • Journée mondiale des pauvres: le pape dénonce le «vacarme de quelques riches» qui éteint les cris des plus démunis
    • Egypte: des dizaines de défenseurs des droits humains sont détenus dans des lieux inconnus (Human Rights Watch)
    • Israël: Netanyahu estime que des élections anticipées seraient une «erreur»
    • Mouvement des «gilets jaunes» en France: plus de 400 personnes blessées, dont 14 gravement selon Castaner (RTL)
    Moyen-Orient

    Tramway de Jérusalem: trois sociétés françaises épinglées

    media Le tramway de Jérusalem sur la rue commerçante de Jaffa. RFI/Raphaëlle Constant

    Des entreprises françaises impliquées dans la colonisation israélienne en territoire palestinien occupé, ce n'est pas la première fois que l'on entend ce genre de critique. Aujourd'hui c'est à propos de la construction du tramway de Jérusalem que 3 sociétés françaises sont épinglées dans un rapport émanant de plusieurs ONG. La Fédération internationale des droits de l'homme, des syndicats (CFDT, CGT, Solidaires) et des associations pro-palestiniennes dénoncent une violation du droit international, en contradiction avec la position exprimée par la France dans le conflit israélo-palestinien.

    Le tramway de Jérusalem circule depuis plusieurs années, y compris dans la partie-est de la ville, un territoire occupé, selon le droit international.

    D'après le rapport que publient plusieurs ONG, trois entreprises françaises (constructeurs et bureaux d'études) contribuent aujourd'hui aux différents projets d'extension de ce tramway. Il s'agit d'Alstom,  de SYSTRA et d'EGIS-RAIL, les deux dernières étant des entreprises à capitaux majoritairement publics.

    « Trois sociétés françaises, deux sociétés à capitaux publics majoritaires, qui rend donc la chose particulièrement scandaleuse de notre point de vue, témoigne Didier Fagart, auteur du rapport et membre de l'Association France Palestine solidarité (AFPS), du point de vue de la contradiction qu’il peut y avoir entre la politique de la France dans la région, sa dénonciation permanente de la colonisation israélienne, donc on a du mal à admettre et à comprendre que le gouvernement français ne prenne pas les dispositions nécessaires pour faire cesser ce déni de droit. »

    La France considère que Jérusalem doit être capitale de deux Etats, Israël et la Palestine. Paris a critiqué la récente décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël et d'y transférer son ambassade. Contactées par RFI, plusieurs entreprises citées dans le rapport n'ont pas donné suite à nos demandes d'interview.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.