GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: l’ONU accuse Damas de «crimes contre l'humanité» dans la Ghouta orientale

    media Des civils cherchent à s'abriter après un bombardement sur la Ghouta orientale dans la banlieue de Damas. Abdulmonam Eassa/AFP

    L'ONU accuse le régime syrien de crime contre l'humanité dans la Ghouta orientale, cette région près de Damas reprise par les autorités après 5 ans de siège. Une commission d'enquête indépendante mandatée par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU vient de rendre son rapport.

    Cinq années de siège « barbare ». La commission d'enquête dénonce les méthodes du régime syrien : les bombardements intenses durant les trois derniers mois de siège avant l'évacuation des groupes armés de la Ghouta orientale, les frappes qui ont visé de manière indiscriminée des civils et qui s'apparentent à des crimes de guerre, selon le rapport.

    Mais la commission parle aussi de crimes contre l'humanité. Le régime a délibérément affamé les civils, les privant systématiquement d'aide humanitaire et d'accès au soin.

    Dans le rapport, qui se base sur les témoignages de 140 personnes recueillis dans la région ou depuis Genève, les habitants de la Ghouta racontent comment ils ont survécu sous terre, sans pratiquement aucune nourriture ni aucune hygiène.

    Les groupes armés qui ont contrôlé durant 5 ans la Ghouta orientale, sont aussi accusés de crimes de guerre. Selon le rapport, ils ont torturé des civils dans la région assiégée et lancé des attaques aveugles sur la ville de Damas. 

    (Re) lire : Syrie: plus de 920000 déplacés en 2018, un record depuis le début du conflit

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.