GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: après l'aéroport, la bataille se déroule maintenant aux portes d'Hodeida

    media Combats autour de l'aéroport d'Hodeida, le 19 juin 2018. YEMENI RESISTANCE GIANTS' BRIGADE/REUTERS

    L'aéroport d'Hodeida repris, les combats se déroulent maintenant aux portes du principal port du Yémen. Les forces soutenues par la coalition arabe sont décidées à reprendre au plus vite le contrôle de la ville. Le chef des rebelles houthis a, lui, affirmé : « Notre détermination ne sera jamais entamée ». Les deux forces s'annoncent donc prêtes à mener un combat front contre front dans une ville peuplée de 600 000 habitants.

    Voilà deux jours que certains quartiers d'Hodeida ne sont plus approvisionnés en eau. Les organisations humanitaires craignent une nouvelle épidémie de choléra qui a déjà fait plus de 2 000 morts en un an au Yémen. Des milliers de personnes ont quitté leur maison de la province d'Hodeida.

    Contrôle total

    Un commandant des Emirats à déclaré, hier, jeudi 20 juin, que l'aéroport était sous contrôle total des troupes progouvernementales. Elles ne sont donc maintenant qu'à quelques kilomètres du port situé sur la mer Rouge. La coalition menée par l'Arabie saoudite justifie en partie cette opération en affirmant que c'est par le port d'Hodeida que l'Iran fourni des armes aux rebelles houthis. Ce que dément le principal intéressé.

    « Début de la fin de la guerre »

    Le ministre d'Etat émirien a affirmé que la libération d'Hodeida serait « le début de la fin de la guerre » avant de continuer : « Le Yémen doit choisir entre l'Etat et la milice, l'ordre et la violence ». Pour l'heure, les rares voix civiles sortant d'Hodeida affirment être prises au piège entre les deux forces sans qu'aucun choix ne leur soit laissé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.