GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Septembre
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La Jordanie veut défendre la zone de désescalade dans le Sud syrien

    media Depuis le 19 juin, plus de 17 000 personnes ont fui les combats dans le Sud syrien, selon l'OSDH. REUTERS/Alaa al-Faqir

    L'armée syrienne poursuit son offensive vers le sud. L'opposition perd donc du terrain dans cette région proche de la Jordanie et du Plateau du Golan, région où les civils souffrent depuis une semaine. Plus de 17 000 personnes ont fui les combats, et 55 autres ont été tuées, d'après l'ONG Observatoire syrien des droits de l'homme. La Jordanie s'inquiète de ce regain de tensions à sa frontière nord. Le royaume déploie d'intenses efforts diplomatiques pour appeler au calme, mais il est isolé.

    Avec notre correspondant à Amman, Jérôme Boruszewski

    Amman est en contact avec Washington et Moscou pour sauver la zone de désescalade dans le sud de la Syrie, cette région où les Etats-Unis, la Russie et la Jordanie s'étaient entendus il y a un an pour interrompre les combats. Le royaume jordanien veut stabiliser sa frontière nord, car « la Jordanie ne peut pas recevoir davantage de réfugiés », indique le gouvernement. Plus d'un million de Syriens ont déjà trouvé refuge dans le royaume hachémite.

    Or, depuis mardi 19 juin, plus de 17 000 civils ont fui les combats qui font rage dans le sud de la Syrie et 55 autres ont été tuées, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Et certains se rapprochent parfois de la frontière avec la Jordanie pour plus de sécurité.

    Cette initiative diplomatique jordanienne a toutefois bien peu de chances d'aboutir, car les Etats-Unis et la Russie ont en fait déjà sacrifié cette zone de désescalade. Samedi 23 juin, l'aviation russe a mené plus d'une quarantaine de raids aériens dans cette même zone, d'après l'OSDH.

    L'Observatoire rapporte par ailleurs que les Etats-Unis ont lâché les groupes syriens d'opposition et qu'ils ne les défendront pas militairement. Washington avait pourtant promis « des mesures fermes et appropriées » pour protéger le cessez-le-feu dans le sud de la Syrie.

    La Jordanie est finalement la seule à défendre la désescalade dans cette zone, alors que les forces gouvernementales syriennes ne sont qu'à 5 kilomètres de la frontière jordanienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.