GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 8 Novembre
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: un général des Gardiens de la Révolution tué à Boukamal

    media Située à quelques kilomètres de la frontière irakienne, Boukamal est une ville stratégique pour assurer la continuité territoriale entre l’Iran et le Liban. Google

    Les Gardiens de la Révolution iranienne ont annoncé ce samedi 23 juin la mort de l’un de leurs généraux à Boukamal, une ville syrienne à la frontière avec l’Irak où le groupe Etat islamique est très actif.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Vétéran de la guerre Iran-Irak, le général de brigade Shahrokh Daïpour est un spécialiste de l’artillerie. A part le lieu de sa mort, l’agence de presse des Gardiens de la révolution ne donne aucun détail sur les circonstances de son décès. « Il est tombé en martyr », se contente de préciser Sepah News, ce qui signifie qu’il a été tué au combat, dans une région où le groupe Etat islamique est encore très actif.

    La présence du général Daïpour à Boukamal montre le degré d’engagement des troupes iraniennes dans cette région. Située à quelques kilomètres seulement de la frontière irakienne, Boukamal est une ville stratégique pour assurer la continuité territoriale entre l’Iran et le Liban, en passant par l’Irak et la Syrie.

    Les Gardiens de la révolution y déploient un important contingent pour soutenir l’armée syrienne, aux côtés du Hezbollah libanais et de milices chiites irakiennes et afghanes. Ces forces sont régulièrement la cible d’attaques meurtrières menées par les jihadistes. Le 8 juin, l’organisation EI avait réussi à occuper pendant trois jours plusieurs quartiers périphériques à Boukamal.

    Pour tenter de sécuriser la région, l’armée syrienne et ses alliés ont lancé cette semaine une série d’offensives contre les poches du groupe Etat islamique. Des sources syriennes ont affirmé ce samedi que les troupes gouvernementales ont repris aux jihadistes 1 200 kilomètres carrés dans le désert de la province de Deir Ezzor.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.