GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Des centaines de demandeurs d'asile érythréens manifestent à Jérusalem

    Manifestation de demandeurs d'asile érythréens à Jérusalem, le 25 juin 2018. ©Michel Paul/RFI

    A Jérusalem, des demandeurs d’asiles erythréens manifestent devant le ministère des Affaires étrangères. Ils protestent contre le rôle ambigu de l’ambassade d’Erythrée en Israël et le manque de réaction des autorités israéliennes.

    De notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    «Nous voulons être protégés... Non à la violence... L’ambassade d’Erythrée ne nous représente pas... », scandent les manifestants érythréens. Ils sont à peu près 300, des demandeurs d’asile, et habitent pour la plupart dans les quartiers sud de Tel Aviv et sont venus par autobus pour manifester face au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem. Ils critiquent Israël pour ses liens avec le régime érythréen et accusent l'ambassade d'Erythrée d’inciter à la violence contre les réfugiés.

    Buluts Iyasu est un des dirigeants du mouvement des Erythréens unis pour la justice qui a organisé la manifestation: « Cette ambassade ne peut pas nous représenter. Nous sommes partis de notre pays en raison de la dictature. Et ils continuent à nous terroriser. Le ministère israélien des Affaires Étrangères devrait prendre des mesures juridiques contre cette ambassade ».

    Les demandeurs d’asile protestent également contre le manque de réaction de la police israélienne face aux attaques physiques dont ils disent être l’objet. Des accusations rejetées par les autorités israéliennes.

    à (re)lire: Israël: un tribunal ouvre le statut de réfugié politique à 20 000 Erythréens

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.