GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Justin Trudeau considère «totalement inacceptable» de s'être grimé en Noir
    • La compagnie française XL Airways en cessation de paiements, demande son placement en redressement judiciaire (communiqué)
    • Décès de l'acteur français Charles Gérard, second rôle fétiche de Lelouch et grand ami de Jean-Paul Belmondo
    • Le Parquet russe demande à la justice de libérer un acteur emprisonné après un mouvement de soutien
    • Idleb (Syrie): veto russe-chinois à l'ONU à une résolution imposant un cessez-le-feu
    • Décès de l’ancien président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali
    Moyen-Orient

    Le Qatar porte son différend avec les Emirats Arabes Unis devant la CIJ

    media Le Qatar demande à la Cour internationale de Justice (CIJ) «de suspendre et d'abroger immédiatement les mesures discriminatoires actuellement en vigueur», «de condamner publiquement la discrimination raciale à l'égard» des Qataris. Corbis via Getty Images

    La Cour Internationale de Justice va examiner à partir de ce mercredi 27 juin une plainte déposée par le Qatar contre les Emirats Arabes Unis. Doha accuse son voisin de violations des droits de l'homme après l'embargo appliqué par les Emirats mais aussi l'Arabie saoudite, Bahrein et l'Egypte, depuis un an.

    Le 5 juin 2017, quatre pays dont les Emirats Arabes Unis décident d'isoler le Qatar, accusé de financer le terrorisme, ce que Doha dément. Conséquence : les frontières ferment, des milliers de Qatariens se retrouvent bloqués hors de chez eux, des familles sont séparées. Le Qatar accuse les Emirats de bafouer les droits de ses ressortissants sur son territoire.

    Il réclame à la Cour Internationale de Justice de mettre fin à ces discriminations et exige des réparations financières. De leur côté, les Emirats, mais aussi l'Arabie saoudite, deux pays à l'origine de l'embargo, viennent d'annoncer qu'ils feraient également appel à la Cour Internationale de Justice. Ils accusent le Qatar d'avoir violé leurs espaces aériens.

    Cette crise dure depuis plus d'un an et elle n'a toujours pas été résolue diplomatiquement. La Cour internationale de Justice, la plus haute instance judiciaire des Nations unies, est donc sollicitée. Mais si elle peut juger des différends entre Etats, elle ne dispose pas de moyens coercitifs pour faire appliquer ses décisions.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.