GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Offensive en Syrie: pour la Jordanie, la priorité est sa sécurité

    media Le roi Abdallah II de Jordanie (ici le 28 février 2018). SAJJAD HUSSAIN / AFP

    Le régime de Bachar el-Assad poursuit son offensive contre les rebelles dans le sud de la Syrie. Deraa, où ont lieu les bombardements, n’est qu’à quelques kilomètres de la frontière jordanienne. La priorité pour la Jordanie est d’assurer sa propre sécurité, et pourrait accueillir favorablement un retour du régime syrien à ses frontières, selon un analyste politique jordanien.

    Avec notre correspondante à Amman, Laure Van Ruymbeke

    La Jordanie cherche la paix. Comme toujours, elle est au milieu. Elle parle avec ses alliés américains, mais aussi avec les Russes, le régime syrien, et les forces d’opposition syrienne. Jeudi dernier, des responsables russes et des rebelles syriens se sont même rencontrés dans la capitale Amman afin de trouver un accord. Mais en vain.

    C’est que la Jordanie veut retrouver sa sécurité. Depuis que les rebelles ont pris possession de la région de Deraa, en 2012, la frontière est poreuse.

    Selon l’analyste politique Majid Asfour, « la Jordanie souffre beaucoup du désordre à sa frontière, car il y a le risque terroriste et de la contrebande. Aujourd’hui, explique-t-il, elle est seule à contrôler la frontière et cela lui coûte très cher. Si le régime syrien reprend son contrôle, la Jordanie l’acceptera sans mal. »

    Or, un retour de l’armée syrienne à ses frontières semble de plus en plus probable. Elle contrôle déjà plus de la moitié de la province de Deraa, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), contre 30% avant l’offensive militaire du 19 juin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.