GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    [Reportage] Syrie: distribution de vivres à la frontière jordanienne

    media Camions d'aide humanitaire à la frontière entre la Jordanie et la Syrie le 1er juillet 2018. REUTERS/Muhammad Hamed

    Dans le sud de la Syrie, des milliers de civils syriens fuient les bombardements du régime qui tente de reconquérir la province de Deraa. Ils sont 60 000, selon l'ONU, à s'être rapprochés de la frontière jordanienne. Or celle-ci est fermée. Pour aider leurs voisins, des Jordaniens ont récolté des dons et tentent de les faire passer de l'autre côté. Reportage dans la ville frontalière de Ramtha.

    Avec notre envoyée spéciale à Ramtha, Laure Van Ruymbeke

    Ils viennent d’Amman, de Jerash ou encore d’Irbid. Vers 22h, ces dizaines de camions acclamés par la foule sont remplis de nourriture, d’eau et de médicaments. Ils sont à destination de leurs voisins syriens, de l’autre côté de la frontière.

    Idriss est venu d’Irbid, une ville du nord de la Jordanie. « On est venus avec deux camions, remplis de dons de la population d’Irbid. Ils ont donné ce qu’ils avaient chez eux. On a ramené du lait, des médicaments pour les diabétiques, des légumes, du pain. »

    Dans un immense terrain vague de la ville, les volontaires déchargent les camions. Des montagnes de pains et de packs d'eau s’accumulent sur le sol. Amira Ghanim, l'adjointe du maire de Ramtha, raconte : « Tout a commencé avec des petites donations de la population de Ramtha, et d’un coup on a reçu plein de dons de toutes les villes. »

    Mais la joie de tous ces volontaires est de courte durée. En pleine nuit, des camions reviennent de la frontière. Ils n’ont pas pu passer. Eid en revient : « Nous avons beaucoup médicaments très chers d’Amman, on les a amenés selon les demandes ici et personne n’en profitera, car la frontière est fermée jusqu’à demain. »

    A quelques kilomètres seulement, ce sont près de 60 000 Syriens qui sont bloqués à la frontière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.