GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Maldives: ouverture des bureaux de vote pour l'élection présidentielle (officiel)
    Moyen-Orient

    Les Jordaniens à la frontière syrienne soulagés après le cessez-le-feu à Deraa

    media Un soldat syrien au poste-frontière de Nasib entre la Syrie et la Jordanie à Deraa, le 7 juillet 2017. REUTERS/ Omar Sanadiki

    Dans la province de Deraa, dans le sud de la Syrie, un accord a enfin été trouvé entre l’armée syrienne soutenue par les Russes et l’opposition, dans la nuit du vendredi au samedi 7 juillet. Pour les Jordaniens habitant près de la frontière, c’est un soulagement.

    Avec notre envoyée spéciale à Jaber al-Sarhan,  Laure Van Ruymbeke

    Les habitants du village de Jaber al-Sarhan ont bien dormi. Depuis le cessez-le-feu, les nuits sont calmes. Ahmad al-Sarhan raconte : « Durant ces deux dernières semaines, on n'a pas pu dormir à cause des bombes. Avant, on ne dormait pas, mais hier, c'était calme pour nous. Hier, on a bien dormi. »

    C’est que, depuis le 19 juin, l’armée syrienne et les rebelles s’échangent bombes et roquettes, la nuit surtout. Ayman al-Ghour a trois enfants. « Ces derniers jours ont vraiment pesé sur nous. Parce que je me réveillais avec mes enfants à cause du son des bombes. Ça nous a pesés financièrement et psychologiquement », confie-t-il. Sa maison est partiellement détruite. Les bombes, à seulement quelques kilomètres de chez lui, ont provoqué des petits tremblements de terre.

    L’ancien maire de la localité, Ali Sarhan, est venu inspecter les lieux. « La plupart des maisons à côté de la frontière ont été affectées par les bombes, explique-t-il. Ce qui a causé des fissures sur les murs. Le ciment a commencé à tomber du plafond. On voit clairement tous ces dégâts. »

    De l’autre côté de la frontière, des troupes de l’armée syrienne et russe s’imposent. Les habitants espèrent qu’après une période instable de sept ans, ils auront enfin la paix.

    (Re) lire : Syrie: gouvernement et rebelles annoncent un cessez-le-feu à Deraa

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.