GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: dans la province de Deraa, l'EI ne rend pas les armes

    media Malgré les bombardements du régime, le groupe EI poursuit ses attaques dans la province de Deraa. (Photo d'illustration). Mohamad ABAZEED / AFP

    En Syrie, après avoir reconquis presque totalement la province de Deraa et avoir signé des accords dits « de réconciliation » avec les groupes rebelles qui la contrôlaient, les forces de Bachar el-Assad doivent désormais éradiquer la présence jihadiste. Des combattants du groupe Etat islamique sévissent toujours dans cette région du sud-ouest de la Syrie.

    Le réduit jihadiste dans la province de Deraa fait une quinzaine de kilomètres de longueur et à peine plus en largeur. C’est à partir de cette enclave, adossée au plateau du Golan annexé par Israël, que le groupe Etat islamique mène ses attaques terroristes.

    « Il y a eu des affrontements entre l’armée syrienne et Daech. L’armée syrienne a mené des bombardements aériens contre les positions jihadistes, mais malgré cela, les combattants de l’EI ont réussi à s’emparer d’une localité qui était jusque-là entre les mains des forces de l’opposition », indique Abou Zeid el-Deraoui, militant de l’opposition syrienne à Deraa.

    A Deraa, l’opposition et ses combattants rebelles ont déposé les armes et signé des redditions avec le régime à la suite de deux semaines de violents bombardements. Ce cessez-le-feu a permis aux milliers de familles syriennes ayant fui les combats de rentrer chez elles, selon Abou Zeid el-Deraoui : « Quelques civils n’ont toujours pas pu retrouver leur maison, mais globalement la situation est calme. Il n’y a plus d’affrontements. Entre régime et rebelle, l’heure est à la réconciliation. »

    Ces accords dits « de réconciliation » s’apparentent davantage à une capitulation des rebelles. L’opposition explique avoir accepté de déposer les armes pour mettre un terme aux combats et épargner la vie des civils. Mais les jihadistes affiliés à l’organisation Etat islamique semblent quant à eux déterminés à lutter jusqu’au bout.

    Le régime syrien hisse le drapeau national à Deraa

    L'armée syrienne a hissé ce jeudi 12 juillet le drapeau national dans le secteur rebelle de la ville de Deraa.  Située à une centaine de kilomètres de la capitale Damas, la prise de Deraa est d'autant plus symbolique que la ville est considérée comme le «berceau» des manifestations anti-Assad de 2011. Un correspondant de l'AFP à Deraa a pu voir un convoi de policiers militaires russes et d'officiers du régime syrien, accompagnés de journalistes, entrer dans le centre de Deraa, chef-lieu de la province du même nom, pour la cérémonie.

    Le pouvoir syrien a désormais repris plus de 80% de la province de Deraa. Des localités rebelles dans l'ouest attendent toujours une application de l'accord.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.