GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Yémen: l'émissaire des Nations unies exhorte les belligérants à respecter l'accord de trêve (Twitter)
    • Brésil: le fils de Bolsonaro se déclare en faveur d'un référendum sur la peine de mort («O Globo»)
    • Mort de Bernard Darty, cofondateur de l'enseigne d'électroménager (Fnac Darty)
    • Affaire Khashoggi: Guterres (ONU) juge «essentiel» qu'une enquête «crédible» soit menée
    Moyen-Orient

    La fronde sociale prend de l'ampleur en Irak, al-Abadi débloque 3 milliards

    media Manifestation à Bassorah devant le bâtiment du gouvernement régional, le 15 juillet 2018. REUTERS/Essam al-Sudani

    La contestation sociale qui a débuté il y a une semaine s'est amplifiée ce week-end. Deux personnes ont été tuées dans la nuit de vendredi à samedi. Plusieurs rassemblements ont été dispersés dimanche à Bassorah dans le sud mais aussi à Najaf et Kerbala, les affrontement ont fait des dizaines de blessés. Les Irakiens protestent contre le chômage et le délabrement des services publics. Le gouvernement a pris des mesures d'urgences.

    A Bassorah, où la contestation a éclaté il y a une semaine, de nombreuses manifestations ont eu lieu ce week-end, les manifestants ont pris d'assaut un bâtiment officiel, et ont tenté d'entrer dans les installations pétrolières d'Al Zoubeir.

    Mais le mouvement a gagné d'autres régions, il touche même désormais la capitale, Bagdad. Le Premier ministre irakien a durci le ton ce week-end et pris des mesures sécuritaires : il a placé les forces de sécurité en alerte maximum mais leur a interdit de tirer à balles réelles sur les manifestants. A Bassorah, désormais sous couvre-feu, l'armée a été déployée autour des installations pétrolières. L'internet a été coupé. Les Irakiens protestent contre la pauvreté, le délabrement des infrastructures publiques du pays et la corruption de l'administration.

    Pour tenter de calmer le mécontentement, Haidar al-Abadi a annoncé qu'il débloquait une enveloppe de trois milliards de dollars pour la province de Bassorah. Il a également promis des investissements dans l'habitat, les écoles et les services.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.