GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: une quinzaine de civils tués dans des raids sur la province de Deraa

    media Il s'agit de déplacés qui ont péri dans des frappes aux abords de la localité de Aïn al-Tina, à Qouneitra a indiqué l'OSDH. (Photo d'illustration). REUTERS/Alaa al-Faqir

    Le régime de Bachar el-Assad poursuit sa reconquête du sud de la Syrie. Grâce à un accord dit de « réconciliation » avec les rebelles, la province de Deraa est presque entièrement repassée sous l’autorité de Damas. Mais les dernières poches qui n’ont pas encore déposé les armes sont bombardées par les aviations russe et syrienne. Ce mardi 17 juillet, une frappe a tué 15 civils.

    Les dernières poches insurgées de la province Deraa se situent à la frontière avec le plateau du Golan annexé par Israël. Ce secteur est coupé en deux. Une partie est tenue par un groupe rebelle, l’autre est entre les mains d’un groupe jihadiste, et au milieu une population démunie subit les combats depuis un mois.

    L’aviation de la Russie, alliée de Bachar el-Assad, et les hélicoptères des forces syriennes bombardent violemment cette région du sud-ouest du pays. Ces frappes ont poussé ces dernières heures plusieurs localités rebelles à hisser le drapeau syrien, signe de reddition.

    Avec ces capitulations les groupes de l’opposition espèrent rejoindre l’accord dit de « réconciliation », avec Damas, affirme désormais l’OSDH, l’Organisation syrienne des droits de l’homme.

    En abandonnant le combat, les rebelles veulent éviter les destructions et ainsi épargner la vie des civils. Mais restent désormais les jihadistes. Affiliés à al-Qaïda, ils multiplient les attaques à la voiture piégée à la fois contre les troupes du régime et les groupes rebelles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.