GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: le Sénat vote l'instauration d'une taxe sur les géants du numérique
    • Ukraine: Macron et Merkel demandent à Poutine des «gestes» pour le dialogue (Elysée)
    • Syrie: Washington soupçonne Damas d'attaque chimique, menace de représailles (département d'Etat)
    • Iran: Washington veut faire de la dissuasion, pas la guerre (chef du Pentagone)
    • L'ex-ministre mozambicain des Finances accusé de corruption extradé vers son pays (Afrique du Sud)
    Moyen-Orient

    Syrie: vers l’évacuation totale des habitants de Fouaa et Kefraya

    media Premier convoi transportant des blessés et des malades près de Fouaa et Kefraya, le 18 juillet 2018. REUTERS/Khalil Ashawi

    A Idleb, au nord-ouest de la Syrie, les préparatifs pour évacuer la totalité des habitants de Fouaa et Kefraya, deux localités pro-régime assiégées  par les rebelles, sont terminés. Un premier convoi transportant des blessés et des malades s'est dirigé, mercredi soir 18 juillet, vers la ville d'Alep.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    L'accord d'évacuation de Fouaa et Kefraya clôt l'un des plus longs sièges de la guerre syrienne. Les deux localités à majorité chiite sont assiégées depuis trois ans par les rebelles, et le ravitaillement des habitants et des défenseurs se faisait par voie aérienne, via des hélicoptères et des largages de parachutes.

    L'accord conclu entre les rebelles et les autorités syriennes porte sur l'évacuation de tous les habitants et combattants. Quelque 7 000 personnes seront transportées en bus vers la ville d'Alep, située 50 kilomètres plus au nord, en traversant un territoire entièrement tenu par des groupes rebelles et jihadistes, dans la province d'Idleb.

    En contrepartie, le gouvernement syrien libérera 1 500 personnes détenues dans ses prisons.

    Dès mercredi matin, les remblais de terre érigés par les belligérants pour bloquer les routes menant aux deux localités ont été retirés, permettant l'entrée, en plusieurs étapes, de 120 bus et d'une dizaine d'ambulances.

    Après des heures d'attentes, le coup d'envoi de l'opération a été donné, mercredi soir, avec l'évacuation des blessés et des malades à bord des ambulances vers Alep.

    Cet accord très complexe est garanti par la Russie, alliée de Damas, et la Turquie, proches des groupes rebelles influents à Idleb. Sa mise en œuvre s'étalera sur 48 heures.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.