GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: un convoi attaqué pendant l’évacuation de Fouaa et Kefraya

    media Les islamistes de Hayat Al-Sham près des bus transportant des habitants des villages de Fouaa et Kefraya, le 19 juillet 2018. REUTERS/Khalil Ashawi

    En Syrie, l'opération d'évacuation de tous les civils et combattants pro-régime de Fouaa et Kafraya, les deux localités assiégées depuis trois ans par des rebelles et jihadistes, a pris fin jeudi 19 juillet, selon l’OSDH et des médias pro-gouvernementaux. Des jihadistes ont intercepté le dernier convoi de bus et s'en sont pris aux passagers.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Près de 5 000 civils et 1 900 combattants pro-régime ont été évacués en moins de 24 heures des localités à majorité chiite de Fouaa et Kefraya, dans la province d’Idleb. Avec la fin de cette opération se ferme un tragique épisode de la guerre syrienne, celui des villes assiégées pendant des années par les troupes gouvernementales ou par les rebelles.

    Les habitants de Fouaa et Kefraya sont sortis à bord de 120 bus, n’emportant que leurs effets personnels et leurs armes légères. Dès que les premiers convois sont arrivés en territoire pro-gouvernemental à Alep, les autorités syriennes ont commencé à libérer, de leur côté, les 1 500 détenus selon des listes préétablies.

    Des passagers frappés

    L’opération ne s’est pas déroulée sans incident. Les jihadistes ont intercepté le dernier convoi d’une vingtaine de bus qui quittait les deux localités avec à son bord près de 900 personnes. Des hommes armés sont montés à bord des véhicules, ont frappé certains passagers, et se sont emparés de leurs effets personnels.

    Des contacts entrepris entre des représentants de la Russie et de la Turquie, les deux garants de l’accord, ont permis de contenir l’incident. Le convoi a pu poursuivre son chemin et est arrivé à Alep jeudi soir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.