GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Aujourd'hui
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Guerre au Yémen: la menace d'une fin de la trêve plane sur la ville d'Hodeïda

    media Une fille déplacée du port de Hodeïda regarde à travers la porte du refuge de sa famille à Sanaa, au Yémen, le 18 juillet 2018. REUTERS/Khaled Abdullah

    Au Yémen, les forces rebelles Houthis dénoncent une attaque de la coalition menée par l'Arabie Saoudite contre différents points de la ville portuaire d'Hodeïda. 24 heures plus tôt, la rébellion affirmait également avoir mené elle des bombardements contre l'aéroport d'Abou Dhabi. Ni les Émirats arabes unis ni l'Arabie Saoudite n'ont confirmé ces deux affirmations. Entre menaces et agressions réelles, la pause de l'offensive sur Hodeïda décrétée le 1er juillet par les forces progouvernementales au profit de négociations menées par les Nations unies semble de plus en plus menacée.

    Le sort des 600 000 habitants de la ville d'Hodeïda et ses environs est toujours en suspens. Si les combats sont officiellement à l'arrêt, la tension continue de monter autour de ce port.

    Mercredi 25 juillet, après une attaque houthie contre des navires saoudiens, Riyad a annoncé l'interruption des exportations de pétrole brut par le détroit de Bab el-Mandeb jusqu'à ce que le trafic maritime dans la zone soit jugé plus sûr. Ce détroit au sud d'Hodeïda est le passage de nombreux pétroliers venant de l'Arabie Saoudite, des Émirats arabes unis, du Koweït et de l'Irak vers le monde entier. Cette annonce a rapidement fait monter les prix du pétrole.

    Selon de nombreux experts, l'Arabie saoudite espère ainsi susciter une intervention internationale dans le conflit. Voilà des mois que Riyad met en garde la communauté internationale contre la menace que représenteraient les Houthis sur le port d'Hodeïda.

    Du côté progouvernemental comme de celui de la rébellion, chacun est prêt à se battre jusqu'au bout pour reprendre la stratégique Hodeïda par laquelle transite 70% des importations. Cela alors que des millions de civils sont aujourd'hui au bord de la famine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.