GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Face à la crise syrienne, Le Drian promet de nouveaux prêts à la Jordanie

    media Le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi et son homologue français Jean-Yves Le Drian, le 2 août 2018 à Amman. REUTERS/Muhammad Hamed

    Jean-Yves Le Drian est à Amman, la capitale jordanienne. Le ministre français des Affaires étrangères effectue depuis mercredi une visite officielle dans ce royaume frontalier d'une partie de la Syrie où de nombreux combats ont eu lieu ces dernières semaines. Les besoins humanitaires restent énormes et la France y contribue. Mais la Jordanie appelle la communauté internationale à faire plus.

    Avec notre correspondant à Amman,  Jérôme Boruszewski

    Récemment, l'armée du président syrien Bachar el-Assad a repris le sud de la Syrie au terme de violents affrontements. Aussi, en Syrie, comme en Jordanie où vivent un million de réfugiés venus de la frontière, les besoins sont énormes.

    Sur place à Amman, le ministre français des Affaires étrangères s’est dit « impressionné » par la qualité de l’accueil de ces réfugiés en Jordanie.

    Des milliers de réfugiés toujours bloqués à la frontière jordanienne

    « Cette hospitalité a un coût. Et si tout à l'heure, mon collègue Safadi faisait référence aux 600 millions d'euros de prêts et de dons que nous avons engagés depuis 2016, c'est bien parce que nous considérons  que c'est une priorité et qu'il convient d'aider la Jordanie dans ses besoins. C'est la raison pour laquelle aussi, nous allons poursuivre par 1 milliard d'euros de prêts sur la période 2019-2021 », assure Jean-Yves Le Drian.

    Son homologue jordanien, Ayman Safadi, appelle la communauté internationale à davantage de contributions :

    « Le soutien doit se poursuivre pour que le royaume (jordanien) puisse continuer à fournir ses services d’aide humanitaire et d’éducation. Le problème est toujours là, les réfugiés sont toujours là. La Jordanie fait ce qu’elle peut pour les réfugiés mais elle ne peut pas le faire seule. Il y a un recul de l’aide, il est nécessaire qu’elle se poursuive. »

    D'après le Haut Commissariat aux réfugiés, le nombre de retours de réfugiés syriens, de la Jordanie vers la Syrie, est stable et faible : 600 par mois environ.

    → À relire : Le Drian en Jordanie pour justifier la nouvelle posture française en Syrie

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.