GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les Arabes israéliens manifestent à Tel-Aviv contre la loi sur l’Etat-nation

    media Des arabes israéliens et leurs soutiens participent à une manifestation contre la loi Etat-nation, à Tel-Aviv, le 11 août 2018. REUTERS/Ammar Awad

    Environ 30 000 Arabes israéliens ont manifesté à Tel-Aviv samedi 11 août, contre la législation qui renforce le caractère juif d’Israël. Loi qui relègue notamment la langue arabe à un statut non officiel. La semaine précédente, une énorme manifestation avait réuni des Druzes, une autre minorité, qui sert dans les rangs de l'armée israélienne et qui est également opposée à cette loi.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul,

    Des drapeaux palestiniens place Rabin en plein cœur de Tel-Aviv. En tout quelque 30 000 manifestants, selon les organisateurs, sont venus exprimer leur opposition à la loi sur l'Etat-nation pour le peuple juif. Avec des slogans tels que « on ne se taira pas, l'Apartheid ne passera pas » ou « Egalité et fraternité ».

    Mais, très rapidement c'est le Premier ministre israélien qui a été visé par les participants au meeting aux cris de « Netanyahu fasciste ». « Il faut tout simplement annuler cette législation qui fait de nous des citoyens de seconde zone », a déclaré l'ancien député Issam Mahoul. Il a rappelé que les Arabes israéliens font « partie intégrante du paysage de ce pays » et qu’ils ne permettront « pas que l'on porte atteinte à [leur] statut national et civique ».

    La manifestation a été organisée par le Haut comité arabe d'Israël, une organisation non gouvernementale qui représente les Arabes israéliens, une communauté qui constitue environ un cinquième de la population israélienne.

    Très rapidement Binyamin Netanyahu a réagi à la manifestation sur les réseaux sociaux. « Nous continuerons à brandir le drapeau israélien et à chanter l'hymne national avec fierté », a-t-il proclamé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.