GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    A Gaza, la réouverture de Kerem Shalom est un soulagement en demi-teinte

    media Un camion-citerne au point de passage de Kerem Shalom à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 15 août 2018. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

    Est-ce un premier pas vers une trêve avec Israël dans la bande de Gaza ? L'Etat hébreu a décidé mercredi 15 août de rouvrir le point de passage commercial de Kerem Shalom. C'est le seul point de passage de marchandises entre Israël et la bande de Gaza. Cette réouverture totale a été saluée par le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, pour qui c'est une réponse aux différents appels d'éviter un nouveau conflit à Gaza. Une référence aux efforts déployés par l'ONU et les Egyptiens pour aboutir à un accord de cessez-le-feu permanent entre le Hamas et Israël. Et dans la bande de Gaza, c'est un soulagement en demi-teinte.

    Avec notre correspondante à Ramallah,  Marine Vlahovic

    Sept cents, c'est le nombre de camions qui ont transporté mercredi des marchandises via Kerem Shalom dès le premier jour de la réouverture totale de ce point de passage commercial vital pour la bande de Gaza.

    Depuis 36 jours, ce poste-frontière ne laissait entrer que la nourriture et les médicaments ainsi que le carburant au compte-gouttes. C'est sur place un véritable soulagement car le fioul indispensable à l'alimentation des générateurs des hôpitaux et des structures d'urgence venait à manquer dans une enclave qui connait de graves pénuries d'électricité.

    Cependant, cet afflux de marchandises n'aura certainement pas d'effet immédiat sur une activité économique déjà en berne en raison de la baisse du pouvoir d'achat des Gazaouis qui subissent de plein fouet une crise sans précédent. Mais elle arrive à point nommé alors que l'Egypte a annoncé la fermeture de son terminal de Rafah, l'autre point de passage de la bande de Gaza, la semaine prochaine, pour la fête musulmane de l'Aïd.

    Peut-on croire à une trêve ?

    Les représentants du mouvement palestinien Hamas, qui contrôle Gaza, et d'autres factions ont été appelés au Caire ces derniers jours, selon une source du mouvement. On parle d'une trêve de plus longue durée qui serait négociée depuis plusieurs semaines entre Israël et le Hamas par l'intermédiaire de l'Egypte. Une trêve en laquelle le politologue Ilan Greilshammer ne croit pas.

    Je ne vois vraiment pas pourquoi ça changerait. L’Egypte, oui, souhaiterait qu’il y ait une période de tranquillité beaucoup plus prolongée. Ça gêne l’Egypte d’une façon générale. Mais il n’y a pas ni chez les Israéliens ni chez les gens de Gaza de vision à long terme de changement profond actuellement.
    Ilan Greilshammer, politologue à l'Université Bar-Ilan de Tel Aviv 16/08/2018 - par Murielle Paradon Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.