GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attaque de Strasbourg: une troisième victime est morte (préfecture)
    • Cisjordanie: deux Israéliens ont été tués dans une attaque à l'arme à feu (armée)
    • France: piratage de «données personnelles» enregistrées sur un site du ministère des Affaires étrangères (officiel)
    • Automobile: la justice européenne juge les nouvelles limites d'émissions pour les moteurs diesel «trop élevées»
    • RDC: un mort à Mbuji-Mayi en marge d’une visite attendue du candidat Félix Tshisekedi
    • «Gilets jaunes»: «Il faut maintenant que le mouvement s'arrête», dit Richard Ferrand (LREM), président de l'Assemblée nationale
    • Jérusalem: un attaquant touche deux membres des forces de sécurité avant d'être tué (police)
    • Un «gilet jaune» tué après avoir été heurté par un camion à Avignon (parquet)
    • Turquie: quatre morts et 43 blessés lors d'un accident de train à Ankara (gouverneur)
    Moyen-Orient

    Syrie: le jihadiste français Omar Omsen face à un tribunal islamique

    media Des membres du Front al-Nosra, organisation auprès de laquelle se battait la brigade d'Omar Omsen a ses débuts, photographiés le 28 janvier 2014 près d'Alep. REUTERS/Ammar Abdullah

    Le jihadiste français d'origine sénégalaise Omar Omsen, de son vrai nom Omar Diaby, a été arrêté par Hayat Tahrir al-Cham, l'ancienne branche d'al-Qaïda en Syrie. Accusé de causer la discorde dans les rangs jihadistes, il est détenu dans une prison en attendant d'être jugé par un tribunal islamique.

    Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

    Arrivé en Syrie en 2013, Omar Omsen prend la tête d'un groupe de jihadistes d'origine française et sénégalaise qui combat aux côtés de l'ex-Front al-Nosra, l'ancienne branche d'al-Qaïda en Syrie. Ce Niçois éloquent et charismatique est considéré par les services français comme l'un des plus importants recruteurs des groupes jihadistes en Syrie.

    Donné pour mort en 2015, il réapparaît dans des vidéos de propagande et dans des reportages télévisés.

    Selon des sources syriennes, Omar Omsen a été accusé de semer la discorde dans les rangs du groupe jihadiste Hayat Tahirir al-Cham, avec qui il a combattu mais qu'il n'a jamais rejoint. Il aurait tenté de convaincre les jihadistes français de quitter cette organisation pour rejoindre la « Brigade des étrangers », qu'il a fondée dès son arrivée en Syrie, et qui considère al-Qaïda comme sa principale référence idéologique et politique.

    Perte d'influence

    Ses divergences avec le chef de Hayat Tahrir al-Cham ont éclaté au grand jour lorsque Mohammad al-Joulani a annoncé sa rupture avec al-Qaïda et a commencé à arrêter les jihadistes proches de cette organisation.

    Aujourd'hui, Omar Omsen est détenu dans la prison de Harem, dans la province d'Idleb, non loin de la frontière turque. Un tribunal islamique relevant du groupe jihadiste décidera de son sort. Sa brigade, qui ne compte plus qu'une quarantaine de combattants, n'a plus aucune influence notable.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.