GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Bombardements au Yémen: les ventes d'armes américaines en question

    media Après le raid de la coalition 9 août, des enfants inspectent les tombes des morts du bombardement. REUTERS/Naif Rahma

    Il y a 10 jours au Yémen, un bombardement tuait 51 personnes dont 40 enfants, tous passagers d'un bus qui circulait dans le nord du pays. Selon la chaîne de télévision CNN, c'est une bombe vendue par les Etats-Unis qui a causé ce lourd bilan. Le raid aérien meurtrier du 9 août est attribué à la coalition commandée par l'Arabie saoudite.

    Sur les images diffusées par la télévision CNN, on peut voir un éclat métallique portant des inscriptions en anglais. Selon la chaîne et des experts en armement, il s'agit d'un fragment d'une bombe à guidée laser produite par la firme américaine Lockheed Martin.

    Les Etats-Unis - et d'autres pays dont la France - fournissent des armes à l'Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis, les deux principaux belligérants au sein de la coalition qui combat depuis 2015 la rébellion houthie du Yémen.

    De nombreux civils touchés

    Les frappes de la coalition arabe ont causé la mort de très nombreux civils. Après un bombardement particulièrement meurtrier en 2016, l'ancien président américain Barack Obama avait bloqué la vente de bombes guidées à l'Arabie saoudite, restriction rapidement levée par son successeur Donald Trump.

    Après le bombardement du 9 août dernier, et ses dizaines de victimes en majorité des enfants, l'ONU a demandé une enquête « crédible ». La coalition sous commandement saoudien s'est engagée à mener des investigations.

    La France critiquée par les ONG

    Les Etats-Unis ne sont pas signataires du Traité sur le commerce des armes dont l'ambition est de limiter les transferts d'armement si ces derniers peuvent servir à commettre des violations des droits humains.

    Des pays signataires comme la France sont toutefois régulièrement critiqués par les ONG qui évoquent le risque que des ventes d'armes servent à commettre des atteintes au droits de l'homme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.