GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Moyen-Orient

    Le chef du groupe EI Abou Bakr al-Baghdadi appelle à poursuivre le «jihad»

    media (Photo d'archives) Le dernier enregistrement d'Abou Bakr al-Baghdadi avait été diffusé par l'organisation EI en septembre 2017. AFP

    Le chef du groupe Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi a appelé ses partisans à poursuivre le « jihad » dans un message diffusé ce mercredi 22 août sur Telegram par des comptes proches de l’organisation jihadiste, le premier enregistrement qui lui est attribué en près d'un an.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    C’est la première preuve de vie donnée par le calife auto-proclamé en près d’un an. D’une durée de 55 minutes, le message diffusé à l’occasion de la fête musulmane d’al-Adha, est adressé aux partisans du groupe Etat islamique. Abou Bakr al-Baghdadi appelle à la poursuite du « jihad », à la « patience » et promet la victoire.

    « Ceux qui oublient leur religion et leur certitude dans la promesse du Créateur s’effondrent et tombent. Ceux qui s’y tiennent sont fiers et victorieux », dit-il.
    Selon lui, la défaite ou la victoire ne se mesurent pas par la perte d’une ville, la suprématie aérienne, les missiles balistiques ou les bombes intelligentes en possession des ennemis.

    Le groupe EI acculé

    Ces propos qui se veulent rassurants interviennent alors que le groupe Etat islamique, qui contrôlait en 2015 les deux tiers de l’Irak et la moitié de la Syrie, n’est plus présent aujourd’hui dans des poches désertiques ou à travers des cellules dormantes.

    Cette semaine, les jihadistes ont encore été chassés par l’armée syrienne de l’un de leurs derniers bastions dans le désert près de la province méridionale de Soueida. Au nord-est du pays, les milices kurdes resserrent l’étau autour des dernières localités où ils sont encore présents, dans la vallée de l’Euphrate.

    Donné pour mort à plusieurs reprises, Abou Bakr al-Baghdadi serait réfugié dans une zone frontalière entre la Syrie et l’Irak.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.