GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Septembre
Jeudi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Iran: trois jours de liberté pour une Irano-Britannique incarcérée depuis 2016

    media Nazanin Zaghari-Ratcliffe et sa fille, lors de leur réunion à Téhéran, le 23 août 2018. Reuters / Family Handout

    En Iran, l'Irano-Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe a été relâchée ce matin pour trois jours de la prison d'Evin à Téhéran. Condamnée en septembre 216 à cinq ans de prison pour espionnage, cette employée de la Fondation Thomson Reuters, liée à l'agence de presse du même nom, a toujours clamé son innocence.

    Après 873 jours en prison, Nazanin Zaghari-Ratcliff peut enfin serrer Gabriella dans ses bras. L'Irano-Britannique n'avait plus revu sa fille, aujourd'hui âgé de quatre ans, depuis le 3 avril 2016 quand elles sont arrêtées toutes les deux à l'aéroport de Téhéran pour rentrer au Royaume-Uni.

    Nazanin Zaghari-Ratcliff a beau affirmer être venue en Iran pour présenter sa fille à sa famille, elle est condamnée à cinq ans de prison, accusée de recruter des propagandistes opposés au régime iranien. Les autorités confisquent aussi le passeport de Gabriella qui vit depuis chez ses grands-parents maternels.

    Londres oeuvre pour une libération définitive

    Pour que Nazanin obtienne le droit de sortir pour trois jours de prison, sa famille remet au procureur les titres de propriété de sa maison, en guise de caution. La femme de 39 ans a l'interdiction de parler aux médias, de se rendre dans une ambassade ou de quitter le territoire iranien.

    Son mari, Richard Ratcliff, a annoncé depuis le Royaume-Uni que l'avocat de Nazanin allait formuler une requête pour étendre sa permission de sortie. Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a salué cette sortie de la citoyenne irano-britannique, mais souligne que Londres continuera ses efforts pour obtenir sa libération définitive.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.