GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: plusieurs victimes dans une nouvelle attaque, les deux parties s’accusent

    media Des yéménites passent près d'une maison détruite lors d'un raid aérien dans le quartier historique de Sanaa, le 8 août 2018. REUTERS/Khaled Abdullah

    Au Yémen, une nouvelle attaque ce jeudi 23 août a fait des victimes civiles, selon plusieurs sources locales. Un bilan parle de 31 personnes tuées ou blessées, avec des femmes et des enfants parmi les victimes. Des faits qui se sont produits dans l'ouest du Yémen, près de la ville d'Hodeïda. Le camp rebelle et la coalition arabe s'accusent mutuellement d'être responsables de l'attaque.

    Du côté de la coalition arabe, on accuse les rebelles houthis du Yémen d'avoir tiré un missile balistique « fabriqué en Iran », qui aurait coûté la vie à un enfant et fait des dizaines de blessés. Une information rapportée par l'agence de presse des Émirats arabes unis, pays très engagé militairement aux côtés de l'Arabie Saoudite au sein de la coalition en guerre au Yémen.

    Dans l'autre camp, celui de la rébellion des Houthis, on parle d'une frappe aérienne qui aurait causé un bilan beaucoup plus lourd : des dizaines de civils tués ou blessés.

    Dans le chaos yéménite, il n'est pas possible pour l'heure d'établir les faits de source indépendante. Le 9 août, 51 personnes, dont 40 enfants, ont perdu la vie dans un raid aérien qui a détruit un bus dans le nord du Yémen, selon un bilan fourni par la Croix-Rouge. La chaîne de télévision américaine CNN a ensuite diffusé des images d'un éclat de missile américain guidé… un engin certes américain, mais utilisé par la coalition arabe.

    Dans un communiqué, l'ONG Human Rights Watch critique ce vendredi le « manque de crédibilité » des enquêtes menées par la coalition après ses bombardements ayant coûté la vie à des civils.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.