GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: le Parlement vote le limogeage du ministre de l'Economie

    media Le gouvernement du président Rohani (notre photo) est critiqué pour ses erreurs économiques. RUBEN SPRICH / AFP

    Le Parlement iranien a voté, dimanche 26 août, le limogeage du ministre de l'Economie et des Finances, Massoud Karbassian. C'est un nouveau revers pour le président Hassan Rohani, dont le gouvernement est confronté à une grave crise économique depuis le retour des sanctions américaines.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Massoud Karbassian, le ministre de l'Economie est le second ministre du gouvernement à être limogé par le Parlement en quelques semaines. Ce limogeage est un nouveau coup dur pour le président Rohani qui lui avait apporté son soutien il y a quelques jours. Surtout, il intervient moins de vingt jours après celui du ministre du Travail, un proche allié du président iranien.

    La dégradation de la situation économique provoquée par la chute de la monnaie iranienne est dénoncée non seulement par les conservateurs mais aussi les réformateurs pourtant alliés du président Rohani. Pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir il y a cinq ans, le président Rohani a été convoqué au Parlement mardi prochain. Il doit répondre à une série de questions sur l'éffondrement de la monnaie qui a perdu deux tiers de sa valeur. Cette chute s'explique par les nouvelles sanctions américaines après la sortie des Etats-Unis de l'accord nucléaire.

    Grave crise économique

    L'Iran est plongé dans une grave crise économique avec une baisse vertigineuse de sa monnaie qui a perdu plus de 70% de sa valeur depuis un an. La sortie des Etats-Unis de l'accord nucléaire en mai 2018 et le rétablissement des sanctions économiques américaines début août ont accentué la crise économique qui a provoqué une hausse importante des prix de tous les produits.

    Les voix s'élèvent de plus en plus pour critiquer le gouvernement pour ces mauvaises décisions économiques, notamment celle d'imposer un taux de change fixe face au dollar, ce qui a conduit à une explosion des prix et du du marché noir.
    Le président Rohani doit n'a pas encore terminé avec les critiques. Les députés préparent des motions de censures contre plusieurs ministres, notamment celui de l'Industrie. Les députés ont prévenus que si le président Rohani ne changeait pas ses ministres, ils les limogeront pas des motions de défiance.

    Procès publics contre la corruption

    Pour sa part, la justice a multiplié ces dernières semaines les arrestations parmi ceux qui avaient profité de ces systèmes d'importations en recevant des dollars à un taux préférentiel avant de vendre leur produits sur le marché noir deux à trois fois plus chers. La justice organise aussi des procès publics pour les personnes accusées de corruption économique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.