GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L'Iran respecte l'accord sur le nucléaire malgré les sanctions, selon l'AIEA

    media Le drapeau iranien flotte devant le siège de l'AIEA à Vienne, le 15 janvier 2016. REUTERS/Leonhard Foeger

    Malgré le retour des sanctions américaines et les menaces de l'ayatollah Ali Khamenei de sortir de l'accord sur le nucléaire, l'Iran respecte toujours ses engagements, selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

    L'économie iranienne est frappée de plein fouet par le retour des sanctions américaines. C'est la conséquence de la décision des Etats-Unis de se retirer de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien. Cette semaine, le guide suprême iranien Ali Khamenei a réaffirmé que son pays n'hésiterait pas à quitter lui aussi l'accord s'il devenait contraire aux intérêts nationaux de la République islamique.

    Pour autant, dans chacun de ses rapports trimestriels, l'AIEA confirme que l'Iran ne triche pas. Cette fois encore, les inspecteurs de cette agence des Nations unies ont eu accès à tous les sites qu'ils avaient demandé à visiter.

    S'ils ont constaté que le stock d'uranium faiblement enrichi avait légèrement augmenté dans les installations iraniennes, il reste dans les proportions prévues par l'accord sur le nucléaire. Celui-ci garantit que Téhéran développe un programme civil et non militaire.

    Une économie sous pression

    L'Iran a accepté ce principe, mais il est en train de perdre ce qu'il avait reçu en échange, puisque le rouleau compresseur des sanctions américaines fait fuir les entreprises étrangères et étrangle son économie.

    Parmi les pays qui ont négocié l'accord et qui tentent aujourd'hui de le sauver, la France souhaite initier une nouvelle discussion avec Téhéran pour aborder aussi le programme de missiles de l'Iran et son rôle dans les conflits de la région. « L'Iran ne pourra pas échapper à ces négociations élargies », a lancé ce jeudi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.