GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: Poutine, Rohani et Erdogan en sommet le 7 septembre

    media Les présidents iranien Hassan Rohani, turc Recep Tayyip Erdogan et russe Vladimir Putin posent avant leur dernière rencontre autour de la Syrie, à Ankara le 4 avril 2018. Tolga Bozoglu/Pool via Reuters

    Le président russe Vladimir Poutine se rendra le 7 septembre en Iran pour un sommet sur la situation en Syrie avec ses homologues iranien Hassan Rohani et turc Recep Tayyip Erdogan. Ce « sommet tripartite des pays garants du processus de paix d’Astana visant à contribuer au règlement du conflit syrien », comme le décrit un communiqué du Kremlin du lundi 3 septembre, intervient alors qu’une attaque de Damas contre la province d’Idleb semble imminente.

    La Russie et l’Iran, alliés du régime de Damas, et la Turquie, soutien des rebelles, sont les parrains du processus de paix dit d’Astana. Celui-ci a permis notamment de mettre en place plusieurs « zones de désescalade » en Syrie, où la guerre civile a fait plus de 350 000 morts depuis 2011.

    Selon le communiqué du kremlin, publié ce lundi 3 septembre, Vladimir Poutine va évoquer lors de ces pourparlers les « efforts communs visant à assurer une normalisation à long terme en Syrie ». Notamment, « de mesures supplémentaires visant à liquider définitivement le foyer du terrorisme international, à faire avancer le processus de règlement politique et à régler les questions humanitaires, y compris concernant la création des conditions pour le retour des réfugiés. »

    Ce nouveau sommet intervient au moment où une attaque du régime syrien contre la province d’Idleb semble imminente. Il s’agit de l’ultime fief insurgé du pays, contrôlé par des groupes rebelles et jihadistes. Mais pour le régime de Bachar el-Assad, toute offensive dans cette région frontalière de la Turquie serait dangereuse sans un accord entre deux puissances : Moscou, soutien indéfectible de Damas, et Ankara, parrain traditionnel des rebelles.

    La dernière fois où les dirigeants russe, iranien et turc se sont retrouvés dans ce but, c’était à Ankara, en avril, et avant cela, à Sotchi, en Russie, en novembre.

    (Avec l'AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.