GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Cisjordanie: la Cour suprême israélienne autorise la démolition de Khan el-Ahmar

    media Des Palestiniens manifestent en soutien aux habitants du village bédouin de Khan el-Ahmar, menacé de démolition par les autorités israéliennes, le 1er août 2018. ABBAS MOMANI / AFP

    La Cour suprême israélienne a donné son accord, ce mercredi 5 septembre, pour la démolition du village bédouin Khan el-Ahmar en Cisjordanie occupée. Une décision qui, selon les Palestiniens, rend encore plus compliquée la formation éventuelle d'un État palestinien indépendant.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Selon la décision de la Cour suprême israélienne, les bulldozers pourront commencer la démolition de la majeure partie du village de Khan el-Ahmar une semaine après ce feu vert de la juridiction. En principe, plus aucun recours juridique n’est possible. Le tribunal a mis ainsi fin à des années de débat sur le sort du village bédouin situé en Cisjordanie, à l’est de Jérusalem à proximité immédiate de colonies de peuplement.

    Le Ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, s’est félicité de la décision des juges qu’il a qualifiée de « courageuse », « face aux attaques hypocrites orchestrées par Abou Mazen [Mahmoud Abbas, le président palestinien - NDLR], la gauche et des pays européens ». La liste unifiée arabe a estimé dans un communiqué que la démolition du village sonnera le glas à tout espoir de création d’un état palestinien.

    Plusieurs gouvernements européens, l'ONU et des ONG avaient exercé des pressions contre l’évacuation du village bédouin en affirmant notamment qu'elle provoquerait la scission de la Cisjordanie et éloignerait toute solution viable du conflit. La question est maintenant de savoir de quelle manière se réalisera l’évacuation et où seront transférés cette fois encore les membres de la tribu bédouine Jahalin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.