GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: le rial poursuit sa chute, les prix flambent et la pénurie guette

    media Le rial a perdu plus des deux tiers de sa valeur depuis le début de l'année. ATTA KENARE / AFP

    La chute du rial s’est encore accélérée ces derniers jours avec des produits qui commencent à manquer dans les magasins comme des couches-culottes pour enfants et adultes ou des médicaments. En un an, la valeur du dollar a été multipliée par quatre. Un dollar a atteint la valeur de 150 000 rials contre moins de 40 000 rials, il y a un an.

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    La chute vertigineuse de la monnaie iranienne depuis le rétablissement des sanctions américaines en mai dernier s'est accélérée ses derniers jours.

    Dans les magasins, certains produits commencent à manquer comme l'explique Mansoureh, une Iranienne de 57 qui tient un magasin à Téhéran.

    « Tout est devenu cher, les prix ont doublé et voir plus, dit-elle. Le prix des mouchoirs en papier, des sacs plastiques, de l'huile, de la viande... Et il faut de l'argent. Nos revenus sont très bas, les produits sont devenus très chers et la vie est devenue très difficile. »

    La pénurie de certains produits pose de véritables problèmes comme l'explique Sahar, une Iranienne d'une quarantaine d'années, qui ne trouve pas de couche pour adultes pour sa mère malade et alitée.

    «  J'ai demandé à tous mes amis de voir dans les magasins pour me prévenir s'ils trouvent des couches pour adultes, mais ils disent qu'il n'y a pas, dit-elle. Il y a des gens qui spéculent sur les produits et cachent les produits dans des entrepôts et ne les distribuent pas. Même si on trouve des couches, ça coûte trois fois plus cher qu'avant. »

    Sahar n'est pas un cas isolé. Dans les magasins, certains produits commencent à manquer. Les Iraniens craignent une dégradation encore plus forte de la situation économique avec la nouvelle vague des sanctions américaines en novembre prochain qui visent à stopper toutes les exportations pétrolières du pays pour obliger Téhéran à négocier un nouvel accord nucléaire et renoncer à son programme balistique et sa politique régionale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.