GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 26 Septembre
Jeudi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Femmes conductrices en Arabie: une ONG interpelle les constructeurs automobiles

    media Arabie saoudite: cette femme se prépare à la conduite à l'aide d'un simulateur, le 13 mai 2018. REUTERS/Faisal Al Nasser

    Depuis le mois de juin, les Saoudiennes ont le droit de conduire sur les routes de leurs pays, une réforme spectaculaire accompagnée d'une vague d'arrestations ayant visé des militantes féministes. Au moins treize personnes ont en effet été emprisonnées à la même période, certaines se trouvent toujours derrière les barreaux. Human Rights Watch appelle l'Arabie saoudite à libérer ces militantes. Plus étonnant l'organisation de défense des droits humains interpelle aussi les constructeurs automobiles à ce sujet. La campagne a commencé ce mardi.

    Nombreux sont les constructeurs automobiles qui ont applaudi la décision de Riyad d'autoriser les femmes à conduire. Il faut dire que les Saoudiennnes au volant représentent un marché considérable. C'est pourquoi Human Rights Watch estime que les constructeurs ne devraient pas rester silencieux devraient appeler les autorités du royaume à libérer les militantes féministes emprisonnées.

    → RELIRE : Saoudiennes au volant: un tournant historique sur fond d’arrestations

    « Les constructeurs automobiles ont une responsabilité dans cette affaire, parce que c'est un marché qui va rapporter jusqu'à huit milliards de dollars en 2020. Ford, Nissan, Land Rover, Jaguar, BMW, General Motors, Renault, Audi... Toutes ces compagnies ont immédiatement foncé dans la brèche en faisant des campagnes de communication. Très bien! Mais pour que ces campagnes soient complètes, il faudrait reconnaître qu'à l'origine de cette ouverture qui leur permet de se lancer là-dedans, il y a ces femmes courageuses qui sont aujourd'hui en prison », interpelle Ahmed Benchemsi.
     
    Loujain Al-Hathloul, Aziza Al-Youssef, Eman Al-Nafjan, Hatoon A-Fasi... Selon Human Rights Watch, neuf Saoudiennes sont toujours détenues sans avoir été officiellement inculpées. Militantes féministes, elles s'étaient mobilisées pour le droit des femmes à conduire et pour l'abrogation de la loi (toujours en vigueur) qui impose un tuteur masculin aux Saoudiennes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.