GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Aujourd'hui
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'émissaire nord-coréen pour les Etats-Unis arrive à Hanoï avant le sommet Trump-Kim (journaliste AFP)
    • Affaire Benalla: «La sécurité du président de la République a été affectée» (président commission d'enquête sénatoriale)
    • Les Etats-Unis utilisent des «accusations imaginaires» pour sortir du traité INF (Vladimir Poutine)
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête demande la fin des «collaborateurs officieux» de Macron (rapport)
    • France: la commission sénatoriale demande des poursuites contre Benalla, ex-proche de Macron, pour «faux témoignage»
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête sénatoriale met en cause le témoignage de trois hauts responsables à l'Élysée (lettre à Larcher)
    • Amender le «filet de sécurité» («backstop» en anglais) est la seule solution pour éviter un Brexit dur le 29 mars (Hunt)
    • Affaire Bygmalion: le Conseil constitutionnel est saisi d'un recours de Nicolas Sarkozy contre un éventuel procès (avocat)
    • Affaire Benalla: la justice n'est pas «sous pression» affirme la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sur France Info
    • Devant les deux chambres du Parlement réunies, Vladimir Poutine promet aux Russes une amélioration de leur situation «dès cette année»
    Moyen-Orient

    Syrie: opérations préliminaires avant l'offensive générale à Idleb

    media De la fumée s'élève autour de la ville de Khan Sheikhoun, à la frontière sud de la province d'Idleb, après des bombardements le 8 septembre 2018. OMAR HAJ KADOUR / AFP

    Alors que la Turquie intensifie les contacts avec la Russie et l'Iran pour œuvrer à la stabilisation de la situation de la région d'Idleb, selon le ministre turc de la Défense, l’armée syrienne et ses alliés ont lancé ce jeudi une violente attaque contre des positions rebelles et jihadistes au sud de la province. Pendant ce temps, l'armée turque renforce ses postes militaires implantés à l'intérieur de la province d'Idleb, afin de dissuader Damas de lancer une vaste offensive.

    Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

    Pour la troisième journée consécutive, les avions russes et syriens n’ont pas mené de raids, ce jeudi, contre la province d’Idleb, contrôlée en grande partie par les jihadistes du groupe Hayat Tahrir al-Cham, l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie.

    Cette accalmie est mise à profit pour tenter de trouver une solution négociée entre la Turquie, l’Iran et la Russie, afin d’éviter une vaste offensive de l’armée syrienne contre ce dernier bastion rebelle et jihadiste, au nord-ouest de la Syrie.

    Ce répit relatif dans les airs n’a pas empêché la poursuite des pilonnages à l’artillerie. Ce jeudi, l’armée syrienne a lancé une violente attaque au sol contre des positions rebelles et jihadistes sur le front entre les provinces de Hama et Idleb. Les Forces dites du « Tigre », le surnom donné au célèbre général Souhail al-Hassan, ont donné l’assaut contre des fortifications rebelles et jihadistes dans plusieurs localités au sud d’Idleb. Les combats ont été précédés par des tirs d’obus de gros calibre et de roquettes, selon des sources militaires syriennes et indépendantes.

    Des experts ici à Beyrouth affirment qu’il ne s’agit pas encore de l’offensive générale mais d’opérations préliminaires. Ces combats ont malgré tout fait des morts dans les deux camps, dont un célèbre chef jihadiste, Abou Omar al-Dimasqui, tué dans le village de Lataminah, au nord de Hama.

    Ce qui se passe en Syrie est déjà une horreur (...)Une catastrophe humanitaire est possible, est à craindre, à Idleb, il faut pour cela l'éviter à tous prix...
    Jean-Pierre Filiu, spécialiste de la Syrie à Sciences Po Paris, redoute un désastre humanitaire à Idleb. 14/09/2018 - par Sami Boukhelifa Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.