GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Mai
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Aujourd'hui
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Elections locales en Syrie, les premières depuis 2011

    media Province d'Idleb, Syrie: village de tentes accueillant des populations réfugiées, le 11 septembre 2018. REUTERS/Khalil Ashawi

    Les bureaux de vote ont ouvert, dimanche 16 septembre, dans les régions de Syrie sous contrôle du régime pour les premières élections municipales depuis le début de la guerre, en 2011.

    avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Plus de 40000 cndidats sont en lice pour pourvoir 18500 sièges dans toutes les provinces contrôlées par le gouvernement syrien. Ce scrutin est boycotté par l’opposition armée, présente encore dans la province d’Idleb et dans une partie de celle d’Alep, et par les formations kurdes, qui contrôlent près du quart du pays, à l’est et au nord-est.

    Cependant, le vote est organisé dans les villes partagées entre le gouvernement et les Kurdes, notamment Hassaké et Qamichli, où de violents combats, sur fond de tensions électorales, ont fait 18 morts dans les deux camps, le 8 septembre.

    Les nouveaux conseillers municipaux devraient avoir davantage de responsabilités que leurs prédécesseurs, notamment dans les domaines de la reconstruction et du développement urbain, ainsi que dans la gestion du retour des déplacés.

    Des scrutins dénoncés par les pays occidentaux

    La plupart des candidats appartiennent au Baas et à ses alliés. Mais des milliers d’indépendants et quelques dizaines de partisans de formations opposantes tolérées par le régime se sont aussi lancés dans la bataille.

    Malgré la guerre qui dure depuis 2011, le régime a organisé deux fois les élections législatives, en 2012 et 2016. En juin 2014, le président Bachar al-Assad avait été réélu pour un mandat de sept ans. Ces scrutins avaient été dénoncés par les pays occidentaux, qui ont estimé que les conditions n’étaient pas réunies pour permettre aux électeurs de s’exprimer librement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.