GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'Eglise copte d'Egypte secouée par le meurtre d'un moine-prêtre copte

    media Le monastère Sainte-Catherine, dans le Sinaï, en Egypte. © Wolfgang Kaehler/LightRocket via Getty Images

    Le procès de deux moines défroqués accusés de l’assassinat de l’higoumène (supérieur d'un monastère) du monastère de Saint-Macaire a commencé dimanche devant une cour d’assises du Delta et a été reporté au 27 septembre.

    Avec notre correspondant au Caire,  Alexandre Buccianti

    Le parquet a exposé son cas contre les accusés, deux jeunes moines coptes orthodoxes, Isaïe al-Makari et Philotheos al-Makari, qui risquent désormais la peine de mort. Le mobile du meurtre n'a pas été clairement établi. Cette affaire sans précèdent a provoqué une vive émotion chez les dix millions de chrétiens d’Egypte.

    C’est l’essence même du monachisme copte qui est secouée par le scandale. Une affaire d’autant plus grave que c’est en Egypte, près d’Alexandrie, que certains historiens font remonter le début du monachisme avec Saint-Marc, l’apôtre du Christ.

    Depuis une quarantaine d’années, la vie monachique avait connu un renouveau spectaculaire et la centaine de monastères qui se dépeuplaient refusent de nombreux novices. Des monastères qui semblent aujourd’hui victimes de leur succès. Devenus des lieux de pèlerinage pour des centaines de milliers de fidèles, ils se sont agrandis et enrichis. Les moines qui vivaient en reclus ont commencé à devenir des « influenceurs » sur Internet.

    L’assassinat d'Epiphanius, supérieur de Saint-Macaire de Scété, au nord-ouest du Caire, a tiré la sonnette d’alarme. Le pape copte orthodoxe Tawadros II, duquel la victime était proche, a décidé de mettre de l’ordre dans les cloîtres. Interdiction aux moines d'avoir un compte sur les réseaux sociaux pour commencer. D’autres mesures sont à l’étude par le Saint-Synode.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.