GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 23 Octobre
Mercredi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    A la frontière turco-syrienne, retrouvailles d'une famille séparée par la guerre

    media  
    En Turquie, les émouvantes retrouvailles d'une famille séparée par la guerre qui frappe la Syrie. RFI/Richard Riffonneau

    La guerre en Syrie a fait plus de 350 000 morts en sept ans, des millions de déplacés et elle a séparé des familles, entre ceux qui ont fui dans les pays voisins et ceux qui restent. Quelques fois, ils ont la chance de se retrouver. C'est le cas de la famille Alasaad. Reportage.

    Avec nos envoyés spéciaux à la frontière turco-syrienne, Murielle Paradon et Richard Riffonneau

    Les retrouvailles sont émouvantes. Emir Alasaad, 30 ans, peut enfin serrer sa mère dans ses bras. Elle vient de franchir la frontière syrienne pour la Turquie où est réfugiée sa famille depuis plusieurs années. Oumm Emir ne peut retenir ses larmes en découvrant son petit-fils de 2 ans qui est né en Turquie et qu'elle n'a jamais vu.

    « Nous étions en Syrie, nous avons pris la fuite de notre village pour aller à Homs. Nous avons été séparés, mes fils sont venus ici. Ça fait près de 4 ans. Je remercie Dieu de retrouver mes enfants », confie-t-elle.

    Son fils Emir est lui aussi ému. Il raconte comment il a été séparé de sa mère, lorsqu'il a quitté la Syrie : « Nous avons traversé les montagnes en cachette. Ma mère était malade, elle n'a pas pu nous suivre. Quand nous sommes venus, c'était illégalement. Aujourd'hui, on a eu l'occasion de faire venir maman légalement, par le poste-frontière. Avant la frontière était fermée, on ne pouvait pas la faire venir, en ce moment c'est ouvert, on a pu la ramener ici. »

    La mère d'Emir Alasaad va vivre avec sa famille dans le camp de réfugiés d'Apaydin, en Turquie, tout près de la frontière. En Syrie, elle ne laisse rien d'autre que des souvenirs. Tout a été détruit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.