GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: 15 personnes meurent après avoir consommé de l'alcool frelaté

    media L'alcool consommé en Iran provient de la contrebande ou est produit localement (illustration). FARZIN NEMATI / AFP

    En Iran, 15 personnes sont mortes et 145 hospitalisés pour avoir consommé de l'alcool frelaté. La consommation d'alcool est interdite dans le pays depuis la Révolution islamique de 1979.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Ce n'est pas la première fois que la consommation d'alcool frelaté fait des morts en Iran, mais c'est la première fois qu'il fait des victimes simultanément dans plusieurs provinces du pays. Selon l'agence Isna, 11 personnes sont mortes dans le sud de l'Iran, deux près de Téhéran et deux autres dans l'est. Au moins dix personnes sont hospitalisées dans la section des soins intensifs et se trouvent dans un état critique.

    La police a annoncé l'arrestation d'un couple qui distribuait de l'alcool frelaté.
    La consommation, la fabrication et la distribution d'alcool sont interdites en Iran depuis la Révolution islamique de 1979. Les contrevenants encourent des amendes, mais aussi des coups de fouet et des peines de prison. Selon des chiffres publiés par les médias, on estime que près de 1 % des 80 millions d'Iraniens consomment régulièrement de l'alcool.

    Une partie de l'alcool consommée en Iran entre dans le pays en contrebande depuis le Kurdistan irakien. On peut aussi trouver de l'alcool fabriqué localement, soit du vin, soit une sorte d'arak fabriqué à base de raisin sec notamment.

    Depuis la dégradation de la situation économique et la chute de la valeur de la monnaie iranienne, la contrebande des boissons alcoolisées a baissé pour être remplacée par de l'alcool fabriqué localement qui coûte moins cher tout en étant plus dangereux. Ce qui est explique sans doute le nombre des victimes dans plusieurs provinces du pays simultanément.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.